Bénin : Les exigences de Robert Dossou à la Cour constitutionnelle

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Robert Dossou, ancien Pdt de la Cour constitutionnelle

L’ancien président de la Cour constitutionnelle de 2009 à 2013, Robert Dossou a exprimé ses attentes vis-à-vis de la Cour constitutionnelle présidée par le professeur Joseph Djogbénou. A la faveur de l’émission 90 minutes pour convaincre de la radio nationale Ortb de ce dimanche 10 juin 2018 sur le thème ‘’Justice constitutionnelle au Bénin : Regards croisés sur les 25 ans de la cour’’, l’avocat fait savoir : « Même si dans votre cœur vous voulez rendre service à quelqu’un, si la technique ne permet pas, si la loi ne permet pas, ne vous amusez pas à cela, parce que ça vous colle à la peau toute votre existence… ».

Il note avec attention que la mission que les conseillers ou les sages de la cour sont appelés à jouer est délicate. De sa position d’ancien président de l’institution, Robert Dossou confie par ailleurs que les conseillers doivent observer le devoir d’ingratitude. « Qu’ils sachent que notre Etat est fragile et que au jour d’aujourd’hui et pendant encore des décennies, nous avons à construire les institutions publiques de notre République et construire l’économie, le social et le culturel de notre pays », conseille-t-il. Il n’y a pas d’astuce pour réussir sa mission à la Cour d’après Robert Dossou qui se félicite d’avoir pris des décisions incontestables pendant qu’il a occupé la fonction.

LIRE AUSSI:  Projet « Génération numérique »: La Fondation Mtn et l’Absu-Cep pour un même combat

Robert Dossou, ancien Pdt de la Cour constitutionnelle

L’ancien président de la Cour constitutionnelle de 2009 à 2013, Robert Dossou a exprimé ses attentes vis-à-vis de la Cour constitutionnelle présidée par le professeur Joseph Djogbénou. A la faveur de l’émission 90 minutes pour convaincre de la radio nationale Ortb de ce dimanche 10 juin 2018 sur le thème ‘’Justice constitutionnelle au Bénin : Regards croisés sur les 25 ans de la cour’’, l’avocat fait savoir : « Même si dans votre cœur vous voulez rendre service à quelqu’un, si la technique ne permet pas, si la loi ne permet pas, ne vous amusez pas à cela, parce que ça vous colle à la peau toute votre existence… ».

Il note avec attention que la mission que les conseillers ou les sages de la cour sont appelés à jouer est délicate. De sa position d’ancien président de l’institution, Robert Dossou confie par ailleurs que les conseillers doivent observer le devoir d’ingratitude. « Qu’ils sachent que notre Etat est fragile et que au jour d’aujourd’hui et pendant encore des décennies, nous avons à construire les institutions publiques de notre République et construire l’économie, le social et le culturel de notre pays », conseille-t-il. Il n’y a pas d’astuce pour réussir sa mission à la Cour d’après Robert Dossou qui se félicite d’avoir pris des décisions incontestables pendant qu’il a occupé la fonction.

LIRE AUSSI:  Abdoulaye Bio Tchané: « Le Bénin est en chantier dans tous les secteurs »