Banque de sang du Borgou-Alibori: Le stock de réserve épuisé

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Santé |   Commentaires: Aucun


Malgré toutes les dispositions prises, c’est le problème de pénurie de sang qui se pose sur le terrain, à chaque saison de pluie. C’est une situation à laquelle, depuis quelques jours, la Banque de sang du Borgou-Alibori, à Parakou, fait une nouvelle fois face.
Selon le chef de l’Antenne de transfusion sanguine, Delphin Aïdéhou, c’est un phénomène dû à la recrudescence des cas de paludisme qui surviennent en saison pluvieuse, avec les anémies sévères chez les enfants, sans oublier les urgences au niveau des femmes enceintes. Aussi, n’hésite-il pas à tirer la sonnette d’alarme.
« Actuellement, nous traversons une période très difficile. Tout ce que nous avions eu comme disponibilité en matière de stocks de produits sanguins est complètement épuisé. Si nous ne faisons rien de toute urgence, le pire sera à craindre », a-t-il averti.
Delphin Aïdéhou lance alors un appel à l’endroit des donneurs restés chez eux à cause de la Covid-19 et d’autres bonnes volontés, ainsi que les diverses associations d’artisans, de femmes et de jeunes de la ville de Parakou, afin qu’ils se manifestent. Selon lui, la situation est plus que critique. « Il faut forcément que nous ayons des donneurs dès ce jour. A l’heure où je vous parle, nous ne disposons que des poches pédiatriques pour sauver les enfants », insiste-t-il. Le plus urgent est de pouvoir mobiliser des poches de sang pour sauver des vies humaines. A cette tâche, nul ne sera de trop.

LIRE AUSSI:  Dr Jacques Vigan, du service de néphrologie au Cnhu-Hkm: « Une cinquantaine de générateurs sont commandés pour les malades dialysés du Bénin »