Ballon d’Or de la FIFA:Ronaldo entre dans la galaxie des géants

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


Cristiano Ronaldo (Real Madrid) a reçu le troisième Ballon d’Or de sa carrière, hier lundi 12 janvier à Zurich. Le Portugais a été préféré à Lionel Messi (Barcelone) et Manuel Neuer (Bayern). S’il n’a pas brillé à la Coupe du monde, il est récompensé de son année riche en titres et en buts.

LIRE AUSSI:  Congrès électif de la Fédération béninoise de Wushu : Les candidatures ouvertes jusqu’au 14 septembre prochain

Qu’importe la Coupe du monde, le roi s’appelle encore Cristiano Ronaldo. Pour la deuxième année de rang, le Portugais a reçu le Ballon d’Or. Il s’offre ce prestigieux trophée individuel pour la troisième fois, après 2008 et 2013. Ainsi, il rejoint Johan Cruyff (1971, 1973, 1974), Michel Platini (1983, 1984, 1985) et Marco Van Basten (1988, 1989, 1992) et revient à une unité de “Leo” Messi, quadruple lauréat (de 2009 à 2012). Cette année, il a été préféré dans l’ordre à Lionel Messi et Manuel Neuer.
Cristiano Ronaldo se voit récompenser d’une année d’exception, où seule sa sortie précoce en Coupe du monde aurait pu constituer un handicap à cette élection. Contrairement à Manuel Neuer mais aussi à Lionel Messi, CR7 n’a pas brillé au Brésil cet été. Eliminé du Mondial dès le premier tour avec le Portugal, il a raté le plus grand évènement de l’année. Insuffisant, donc, pour convaincre le collège de votants, composé de sélectionneurs, de capitaines d’équipes nationales et de journalistes, de le priver d’un troisième sacre. Même s’il conviendra de scruter plus en détail comment chacune de ces trois entités a voté.
Une chose est sûre, son année 2014 restera mémorable. Tant sur le plan du palmarès qu’en termes de statistiques individuelles. Déjà élu meilleur joueur d’Europe en 2014 par l’UEFA, Cristiano Ronaldo a profité de presque tous ses passages sur les pelouses pour affoler les compteurs. Comme en 2013, il a conservé son costume de serial-buteur. Il a été “Pichichi” du Championnat d’Espagne (31 buts) et a démarré la saison 2014-2015 pied au plancher avec ses 26 buts en 16 matches de Liga. En Ligue des champions, il n’a pas été en reste comme en témoignent ses 13 buts en 12 rencontres de C1 en 2014. Même Lionel Messi n’a pas pu suivre son rythme effréné.
S’il a fait exploser tous les compteurs, Ronaldo a également rempli son armoire à trophées avec le Real Madrid. Contrairement à 2013 où il avait reçu le Ballon d’Or sans le moindre trophée collectif décroché dans l’année, il a connu en 2014 de nombreuses occasions de faire la fête avec les Merengues. Ses 17 buts inscrits en Ligue des champions en 2013-14 ont largement contribué à la Decima, cette 10e Ligue des champions tant désirée par le Real. Au total, le Portugais a remporté quatre trophées: Ligue des champions, Coupe d’Espagne, Mondial des clubs, Supercoupe d’Europe.
Manuel Neuer ne deviendra pas, lui, le successeur de Lev Yachine, seul gardien couronné jusqu’ici, en 1963. Dans cette année de Coupe du monde, son sacre avec l’Allemagne en faisait un candidat crédible. Tout comme ses prestations avec le Bayern Munich et l’Allemagne. Mais il a pâti de ne pas être la seule star de la Nationalmannschaft et n’a pas pu lutter face aux statistiques hallucinantes de Cristiano Ronaldo, le roi pour la deuxième année de rang. Il termine troisième, juste derrière Lionel Messi. L’Argentin doit commencer à trouver que cela fait beaucoup. Même si, pour une année au moins, il reste seul au sommet de la hiérarchie avec ses quatre couronnes.

LIRE AUSSI:  7è édition du TIZOCATA, Abidjan 2015: Les Ecureuils archers s’adjugent la part du lion avec 21 médailles