Audience à la Haac: Paul Hounkpè échange avec Rémi Prosper Moretti

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Non classé |   Commentaires: Aucun

President HAAC remettant feuille de route à Paul HOUNKPE

Promu chef de file de l’opposition béninoise, Paul Hounkpè est allé prendre contact avec la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) dans le cadre d’une tournée qu’il a entreprise auprès des institutions de la République. Il s’y est rendu, ce mardi 8 juin, avec des doléances sur lesquelles le président de la Haac, Rémi Prosper Moretti, avait déjà anticipé.

LIRE AUSSI:  Montée inquiétante des cas de contamination due au coronavirus: Vigilance de mise pour le respect des mesures barrières

Après le Conseil écono-mique et social, Paul Hounkpè, chef de file de l’opposition béninoise, échange avec le président de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac). Rémi Prosper Moretti le reçoit dans le cadre d’une tournée qu’il a entreprise en direction des institutions de l’Etat parce que, dit-il, c’est la première fois au Bénin que l’opposition a un porte-parole. Raison pour laquelle il a jugé « nécessaire d’aller vers les différents responsables d’institutions pour établir un lien avec chacune d’elles afin de véritablement porter les observations, les propositions de l’opposition vers ces institutions ».
Il confie avoir été bien accueilli par le premier responsable de la Haac. « Il a même presque anticipé sur certaines de mes préoccupations », affirme-t-il face à la presse, avant d’indiquer qu’ils ont échangé sur l’accès des partis politiques de l’opposition aux organes de presse publique. « Vous savez, le problème de l’opposition, c’est son accès aux médias de service public. Donc, avec la mandature actuelle de la Haac, les dispositions sont actualisées avec plus de dispositifs pour véritablement suivre les temps d’antenne accordés aux partis de l’opposition », indique Paul Hounkpè. En outre, le chef de file de l’opposition a cherché à mieux comprendre la situation d’un certain nombre de médias privés à savoir : Soleil Fm, Sikka Tv et Nouvelle Tribune. « J’ai eu des explications qui m’ont convaincu. Il fallait le faire (chercher à comprendre) et non rester loin, pour prêter des idées, se lancer dans des mouvements qui peuvent compromettre la paix dans notre pays », souligne le secrétaire exécutif du parti Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe).
« De toutes les façons, nous avons échangé, il est disposé à chaque fois à nous écouter, et nous aussi nous disons que notre rôle c’est d’alerter, d’attirer l’attention des institutions à temps de sorte à éviter à notre pays des tensions. C’est dans la paix que nous pouvons développer notre pays », ajoute Paul Hounkpè qui informe que la prise de contact se poursuit avec d’autres institutions. La finalité, selon lui, c’est de faire en sorte que l’opposition ne soit pas obligée d’aller à des mouvements musclés avant d’être écoutée.
Au terme de la rencontre, le président de la Haac lui a remis copies du document du cadre juridique des médias au Bénin et de la décision de la Haac portant organisation de l’accès équitable du président de la République, des institutions de la République, des partis politiques, de la société civile et des citoyens aux médias de service public, afin qu’il puisse s’en imprégner.

LIRE AUSSI:  Gestion des évacuations sanitaires: Près de vingt milliards d’économie réalisée