Atelier régional sur la Convention d’Abidjan: Les outils de gestion des aires marines protégées en débat

Par Alexis Meton,

  Rubriques: Environnement |   Commentaires: Aucun


Le Bénin a abrité un atelier régional sur la Convention d’Abidjan, du lundi au vendredi dernier. A l’occasion, les participants venus des pays de la sous-région ont pu réfléchir sur la mise en œuvre des outils de gestion des aires marines protégées. Au terme des travaux, les hôtes du Bénin ont visité les différentes zones marines situées dans la commune de Grand-Popo.

LIRE AUSSI:  Production agricole, pastorale et halieutique à Karimama et Malanville:Une enquête diagnostique pour la relance des activités

Les coordonnateurs et points focaux de la Convention d’Abidjan se sont retrouvés à Cotonou pendant une semaine pour évaluer les efforts dans le cadre de la mise en œuvre des outils de gestion des aires marines protégées. Ces outils que constituent le rapport sur l’état de l’environnement marin et côtier, l’identification des zones d’importance écologique et biologique et la Planification spatiale marine ont été passés en revue. Une occasion pour les participants d’apprécier les efforts fournis par chaque pays dans la mise en œuvre de ces outils.
Cet atelier qui s’organise chaque année dans un pays partie s’est penché sur l’évolution connue par les pays pilotes dans l’application des outils de gestion du milieu marin. A l’occasion, chaque pays a présenté ses efforts par rapport à l’identification des zones d’importance écologique et biologique, à l’état de l’environnement marin et côtier et à la Planification spatiale marine (Psm). Ces différents outils vont accélérer les stratégies d’adhésion du Bénin au Réseau des aires marines protégées de l’Afrique de l’Ouest (Rampao) qui réunit sept pays.
Selon Christian Adjé, chercheur océanographe, pour finir en beauté les travaux, les participants sont allés visiter la bouche du Roy, un endroit situé à Grand-Popo et que le Bénin souhaite déclarer comme une aire marine protégée. Ils ont eu l’occasion d’apprécier le phénomène de l’embouchure qui se déplace chaque année au niveau de cet endroit féérique que le Bénin ambitionne de protéger dans les années à venir. « Le Bénin a avancé en réalisant le premier outil que la Convention d’Abidjan a mis à sa disposition appelé Identification des zones d’importance écologique et biologique. Le Bénin a validé son rapport en juin passé », informe-t-il. Il a fait savoir que ces zones identifiées par le Bénin feront l’objet d’une étude approfondie pour être déclarées aires marines protégées, c’est-à-dire des réserves en milieu marin pour la gestion durable des ressources halieutiques.
Belly Bonaventure Kpogodo, point focal béninois de la Convention d’Abidjan ,a noté avec satisfaction que la rencontre de Cotonou a permis une avancée dans les discussions sur la mise au point des activités menées par chaque pays. Toutes choses vitales, selon ses dires, pour la gestion des espaces marins et côtiers. A terme, cela va assurer la vie, restaurer ce qui a été dégradé et permettre d’élargir les horizons vers les autres institutions notamment le Rampao, pour viabiliser l’espace côtier. « J’en profite pour faire un plaidoyer à l’endroit des autorités pour qu’elles permettent d’adhérer à ces instances qui sont des structures faîtières grâce à qui le Bénin reçoit des appuis », plaide-t-il. Il a par ailleurs confié, pour justifier l’importance de la rencontre, que les côtes d’un pays n’appartiennent plus à ce pays, ce qui nécessite un dynamisme de connexion et de mise en commun des stratégies de viabilisation commune de toutes les côtes.
Alimata Fofana Diomandé du centre ivoirien anti-pollution du ministère de l’Environnement de Côte d’Ivoire, coordonnatrice adjointe du projet de Gestion intégrée de l’aire marine et côtière d’Abidjan Assinie dénommé Giamaa confie qu’au terme des travaux, les participants ont réussi à mettre en place le plan de travail du comité de coordination pour la mise en œuvre des différents outils.

LIRE AUSSI:  Environnement: Un concours pour rendre Cotonou propre