Assemblée nationale: Le Code pétrolier retouché pour plus d’efficacité

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les députés ont adopté en seconde lecture, ce jeudi, la loi n°2019-043 portant Code pétrolier en République du Bénin. Cette mesure législative prise par le président de la République, Patrice Talon, conformément à la Constitution béninoise, a permis de corriger certaines insuffisances, imperfections et imprécisions révélées après coup dans le Code pétrolier adopté le 16 janvier 2019 et qui abroge les dispositions nationales antérieures régissant les opérations pétrolières et notamment la loi n°2006-18 du 17 octobre 2006. L’examen en deuxième lecture de ce dossier est allé très vite hier au Parlement. Les travaux se sont déroulés en présence du ministre chargé des Mines, Samou Adambi qui a expliqué le bien-fondé de l’initiative du chef de l’Etat. Selon lui, le texte actualisé vient renforcer le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord bilatéral signé le 23 janvier 2019 à Niamey, entre la République du Niger et la République du Bénin, dans le cadre de la construction et de l’exploitation d’un système de transport des hydrocarbures par pipeline, adopté par l’Assemblée nationale le 7 novembre dernier.

LIRE AUSSI:  Gilbert Togbonon, procureur spécial de la Criet: « Le blanchiment de capitaux désorganise l’ordre public économique»

Th. C. N.

Les députés ont adopté en seconde lecture, ce jeudi, la loi n°2019-043 portant Code pétrolier en République du Bénin. Cette mesure législative prise par le président de la République, Patrice Talon, conformément à la Constitution béninoise, a permis de corriger certaines insuffisances, imperfections et imprécisions révélées après coup dans le Code pétrolier adopté le 16 janvier 2019 et qui abroge les dispositions nationales antérieures régissant les opérations pétrolières et notamment la loi n°2006-18 du 17 octobre 2006. L’examen en deuxième lecture de ce dossier est allé très vite hier au Parlement. Les travaux se sont déroulés en présence du ministre chargé des Mines, Samou Adambi qui a expliqué le bien-fondé de l’initiative du chef de l’Etat. Selon lui, le texte actualisé vient renforcer le projet de loi portant autorisation de ratification de l’accord bilatéral signé le 23 janvier 2019 à Niamey, entre la République du Niger et la République du Bénin, dans le cadre de la construction et de l’exploitation d’un système de transport des hydrocarbures par pipeline, adopté par l’Assemblée nationale le 7 novembre dernier.

LIRE AUSSI:  Gilbert Togbonon, procureur spécial de la Criet: « Le blanchiment de capitaux désorganise l’ordre public économique»

Th. C. N.