Assemblée nationale: La session budgétaire s’ouvre ce jour

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les travaux de la seconde session ordinaire de l’année 2020 encore appelée session budgétaire s’ouvrent officiellement, ce mardi 20 octobre, au palais des Gouverneurs à Porto-Novo. Ils seront solennellement lancés par le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou, dans le strict respect des gestes barrières contre le Covid-19. L’ouverture de cette session est une exigence des dispositions de l’article 87 de la Constitution béninoise qui prévoient que : « L’Assemblée se réunit de plein droit en deux sessions ordinaires.

LIRE AUSSI:  Cour constitutionnelle: Théodore Holo échange avec plusieurs personnalités

La première session s’ouvre dans le cours de la première quinzaine du mois d’avril. La deuxième session s’ouvre dans le cours de la seconde quinzaine du mois d’octobre. Chacune des sessions ne peut excéder trois mois ». Comme son nom l’indique, cette session budgétaire sera principalement consacrée à l’examen du projet de loi de finances, gestion 2021 déjà transmis au Parlement par le gouvernement. Lequel projet s’équilibre en ressources et en charges à la somme de 2452,192 milliards F Cfa et projette un taux de croissance de 6 % du Produit intérieur brut (Pib). Il est en hausse par rapport au budget 2020 désormais établi à la somme de 2167,099 milliards F Cfa après l’adoption par les députés de la loi de finances rectificative pour la gestion 2020.
Le projet de budget de l’Etat gestion 2021, selon le communiqué du Conseil des ministres, est principalement porté par le double défi de renforcer la résilience de l’économie nationale et sa relance face aux chocs exogènes ainsi que la consolidation budgétaire et le renforcement du modèle social en cours de construction. Les mesures d’atténuation des implications de la pandémie du Covid-19 sur le plan social sont également prises en compte. Aussi, plusieurs mesures d’allègement fiscal ont-elles été retenues pour encourager la relance économique. Les regards sont désormais tournés vers les députés qui achèvent leurs vacances et reprennent le chemin de l’hémicycle pour encore trois mois d’activités. Seulement, il faut attendre courant décembre 2020 pour connaître le sort qu’ils réservent à ce projet de loi de finances, le dernier du quinquennat actuel du président de la République, Patrice Talon.

LIRE AUSSI:  Permis de construire et de démolir: Une nouvelle réglementation entre en vigueur

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau