Assemblée nationale: Députés et personnel parlementaire dépistés au Covid-19

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Deux tests de dépistage au Covid-19 ont été réalisés, ce mardi 16 juin, pour tous les députés, leurs collaborateurs, le personnel parlementaire et autres usagers du palais des Gouverneurs. Il y a eu d’abord un test sanguin puis un autre buccal. Les dépistages ont été conduits par des techniciens sanitaires bien équipés. Cette mesure fait suite au décès dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 juin dernier du député Alidou Démonlé Moko qui a été interné au centre de traitement des malades du Covid-19 à Allada où il a rendu l’âme.
Aussi, le président de l’Assemblée nationale, Louis Vlavonou a pris ses responsabilités. Il a corsé, depuis lundi 15 juin dernier, les mesures de riposte contre cette maladie au Parlement. Il a fait désinfecter tout l’hémicycle, les bureaux et autres coins et recoins du palais des Gouverneurs pour bouter dehors tout germe du Covid-19 s’il en existait. L’opération de désinfection a été conduite par des techniciens du métier. Le président de l’Assemblée nationale ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Louis Vlavonou est passé, ce mardi, à la vitesse supérieure en faisant dépister tous ses collègues députés, leurs collaborateurs à savoir notamment les conducteurs de véhicules administratifs et gardes du corps sans oublier le personnel parlementaire et autres. Tout ce beau monde est passé devant le corps médical pour subir les deux tests de dépistage au coronavirus. Aucune dérogation n’a été autorisée et tous ceux qui étaient au Parlement hier ont adhéré à la mesure sans aucune résistance. Les résultats du test sanguin ont été instantanés, par contre ceux du dépistage buccal sont attendus dans les 48 h, apprend-on.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la paix: Les Béninois invités à sauvegarder le vivre ensemble

Plus de peur que de mal !

De toutes les manières, il semble qu’il y a plus de peur que de mal au Parlement par rapport au Covid-19. Puisque tous les députés sont sortis du test tout souriants et sereins tout au moins en ce qui concerne les résultats du dépistage sanguin. La belle preuve, c’est qu’ils étaient nombreux à participer hier aux travaux en commission sur l’étude des lois portant statuts spéciaux des Forces de défense, de Sécurité, des Douanes et des Eaux et Forêts. L’étude du dossier a été rehaussée par la présence effective du président de l’Assemblée nationale. Ce qui laisse croire que le dépistage sanguin s’est bien passé pour tout le monde en attendant que les autorités sanitaires ne disent si toutes les personnes testées sont négatives ou s’il en a de positives.
La 8e législature est plus que jamais préoccupée par la lutte contre la pandémie du Covid-19 depuis le décès du député de l’Union progressiste (Up) de la première circonscription électorale. Toute une batterie de mesures nouvelles vient s’ajouter aux autres déjà prises par le Parlement depuis le début de cette crise sanitaire en mars dernier. Il s’agit, entre autres, de l’observance des mesures barrières telles que le lavage systématique des mains avec le savon ou l’usage du gel hydroalcoolique, la distanciation sociale et le port de masque. Mieux, les députés ont mobilisé un montant de 20 millions de F Cfa qu’ils ont mis à la disposition du gouvernement pour l’accompagner dans la gestion de cette pandémie.