Après le drame survenu en France: Le gouvernement béninois présente ses condoléances au peuple français

Par zounars,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Après le drame survenu en France: Le gouvernement béninois présente ses condoléances au peuple français

Au lendemain de l’attentat survenu à Paris en France, le gouvernement béninois a dépêché une délégation ministérielle conduite par le Premier ministre, Lionel Zinsou, qui est allée présenter les condoléances du peuple béninois aux Français. C’était le samedi 14 novembre dernier à l’ambassade de France au Bénin.

LIRE AUSSI:  Pr Ding Yifan de l’Institut chinois du Développement mondial à propos des dynamiques économiques actuelles: « La Chine provoque une autre révolution dans les pays en développement »

« Nous sommes venus exprimer le sentiment de compassion de tous les Béninois au peuple français », a indiqué le Premier ministre avec un air triste. Pour lui, la solidarité qu’ils sont venus exprimer dépasse les frontières. Très touché par le drame, il a indiqué que c’est toute la communauté internationale qui est attaquée. C’est ainsi qu’il a fait savoir que le gouvernement béninois a décrété une journée de deuil national.

Prenant la parole avec une voix qui sortait à peine, l’ambassadeur de France près le Bénin, Aline Kuster Ménager a fait savoir que le Bénin est l’un des premiers pays qui a dit ouvertement devant les cameras sa compassion au peuplé français. «C’est un signe d’une bonne amitié», a-t-elle fait savoir pour revenir sur l’adage qui dit: «c’est au moment du malheur qu’on reconnait les vrais amis».
La délégation gouvernementale a été représentée par les ministres de l’Intérieur, Placide Azandé, d’Etat en charge de l’Economie, Komi Koutché, des Enseignements Maternel et primaire, Eléonore Y. Ladékan, de la Justice Evelyne da Sylva et de la Fonction Publique Aboubacar Yaya. Ils ont tous apposé leur signature dans le livre de condoléances, à commencer par le Premier ministre, Lionel Zinsou?

LIRE AUSSI:  Obsèques officielles du Général à Natitingou: Passage discret du cortège funèbre à Porto-Novo