Appui au développement du secteur agricole : Icco Cooperation ouvre officiellement son bureau au Bénin

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


L’Icco, une organisation non gouvernementale néerlandaise présente en Afrique de l’ouest depuis plus de 50 ans, s’implante au Bénin avec l’ouverture, vendredi 7 février dernier de son bureau à Cotonou. A cette occasion, les lauréats de la première édition du concours d’excellence d’œuvres médiatiques sur la protection de l’arbre à Karité au Bénin ont été récompensés en présence de la directrice régionale de Icco Rowa, Leena Lindqvist, et de l’ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, Catharina Geertuida Maria Tjoelker-Kleve.

LIRE AUSSI:  Passation de charges au secrétariat général de la Haac: Pierre Julien Akpaki face aux nouveaux défis

Fidèle à sa stratégie à savoir renforcer les systèmes agricoles durables, Icco a procédé, vendredi 7 février
dernier, à l’ouverture de son bureau à Cotonou.
A l’occasion, Leena Lindqvist, directrice régionale de Icco Rowa, a salué l’engagement des autorités béninoises aux côtés de Icco Cooperation. Pour elle, Icco Cooperation travaille en synergie d’actions avec les gouvernements et institutions locales non seulement en exploitant les compétences sur place mais aussi en renforçant la coopération. « Nous avons actuellement un programme qui est un contrat de plaidoyer et de lobbying où nous renforçons les capacités sur les chaînes de valeurs karité et anacarde », a-t-elle expliqué. En général, Icco travaille, à l’en croire, avec les Odd 2 et 8 relatifs à la sécurité alimentaire et au développement économique. « Nous nous focalisons sur les nouvelles technologies, l’inclusion financière, l’emploi des jeunes et le changement climatique », a-t-elle poursuivi. Satisfaite des démarches ayant abouti à l’ouverture de ce bureau au Bénin, elle a salué la Snv, l’ambassade des Pays-Bas, le ministère des Affaires étrangères du Bénin et des Pays-Bas et Sébastien Dohou pour sa détermination et son engagement aux côtés de Icco.
Quant à elle, l’ambassadrice des Pays-Bas près le Bénin, Catharina Geertuida Maria Tjoelker-Kleve, s’est réjouie de l’ouverture de ce bureau qui va renforcer les actions de cette organisation au Bénin. Pour elle, ce bureau est l’aboutissement d’une longue histoire entre la coopération néerlandaise et le Bénin. Ces dernières années, Icco a travaillé, selon elle, sur les filières karité et anacarde dans une vision d’engagement de la société civile basée sur le plaidoyer. «Leur travail a été pertinent parce qu’ils ont amplifié les voix des femmes et hommes producteurs et transformateurs d’anacarde et de karité », a-t-elle ajouté. Ainsi, Icco a pu apporter des éléments pour le développement durable de ces deux filières et renforcé les petits producteurs dans une approche inclusive dans les chaînes de valeurs. « Les jeunes nous tiennent à cœur, car il y a tellement à faire par rapport à leur employabilité », a-t-elle signalé.

LIRE AUSSI:  Cour d’appel de Parakou: Session supplémentaire pour 36 accusés dans 22 dossiers

Les meilleures productions de presse primées

Au nom du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Martin Agognon a témoigné la reconnaissance du gouvernement béninois à Icco et à la directrice régionale pour tout ce qu’ils font pour le peuple béninois. A l’en croire, c’est pour asseoir leurs activités au Bénin que les responsables de cette organisation non gouvernementale à caractère international ont entrepris des démarches de reconnaissance officielle auprès des autorités béninoises pour obtenir le récépissé de déclaration administrative leur conférant la capacité juridique d’existence au Bénin. « Elle pourrait dès l’ouverture de ce bureau impacter davantage et apporter un mieux-être aux populations de nos villes et campagnes » a-t-il déclaré. A cet effet, il encourage les responsables de Icco à poursuivre leurs activités sur le territoire national dans les normes afin de satisfaire les populations. « Notre souhait serait de voir vos activités fleurir à savoir la promotion de l’agriculture et des projets d’accès à l’eau potable », a-t-il confié.
Sébastien Dohou, représentant pays de Icco, a présenté le programme Alliance pour l’Engagement Citoyen de Icco (Cea) au Bénin. Selon lui, il s’appuie sur une approche de lobbing et de plaidoyer en faveur des politiques et stratégies de développement inclusif soutenues par les Organisations de la société civile (Osc) de manière à impacter les revenus des petits exploitants de karité et d’anacarde.
En marge de cette cérémonie, le jury de la première édition du concours d’excellence d’œuvres médiatiques sur la protection de l’arbre à Karité au Bénin a rendu son verdict. Présidé par le cinéaste-documentaliste Sourou Okioh, il a attribué dans la catégorie radio, le premier prix à Ernest Agbota de l’Ortb Parakou tandis que les deuxième et troisième prix sont revenus à Issa Andemi et Soulémane Gbassidé de Deeman radio à Parakou. Au niveau de la presse écrite, Josué Mehouénou du journal de service public La Nation est reparti avec le premier prix tandis que Bonaventure Agbon du journal Bénin Intelligent et André Tokpon de Agritime ont remporté respectivement les deuxième et troisième prix. Seule lauréate dans la catégorie télévision
Karamath Agbataou est repartie avec le troisième prix.