Animation de la vie politique: Séfou Fagbohoun officialise son adhésion au Bloc républicain

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Politique |   Commentaires: Aucun


Le président de l’ex-Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep), Séfou Fagbohoun, est désormais membre du Bloc républicain. Il a officialisé son adhésion, samedi 22 février dernier, à la Maison des jeunes d’Adja-Ouèrè.

LIRE AUSSI:  Modification constitutionnelle: L’essentiel sur le poste de vice-président de la République

Le richissime homme d’affaires Séfou Fagbohoun fait désormais chemin avec le parti Bloc républicain (Br). Il a mis fin au suspense en officialisant son adhésion, samedi 22 février dernier, à la faveur d’une rencontre avec les populations d’Adja-Ouèrè, sa commune natale. Séfou Fagbohoun avait à ses côtés l’ancien député de la 22e circonscription électorale (Pobé/Kétou), Moukaram Adjibadé Koussonda et sa fille Karamatou avec qui il était au domicile du président de la République, Patrice Talon, jeudi 13 février dernier. Le président de l’ex-Mouvement africain pour la démocratie et le progrès (Madep), face à ses militants, a tenu un langage de vérité.
En effet, il leur a demandé s’ils sont prêts à faire désormais route avec le Br. La salle archi comble a répondu en chœur par l’affirmative. Séfou Fagbohoun n’a pas manqué d’attirer l’attention des populations sur les implications politiques de ce « oui ». Car, selon lui, quand on rentre dans le Br, il n’est plus question de faire marche arrière. Le patriarche dit qu’il n’est plus candidat à rien. Mais il peut encore contribuer à quelque chose en politique. Séfou Fagbohoun donne rendez-vous au soir du 17 mai prochain pour prouver qu’il n’est pas fini politiquement contrairement à ce que pensent ses détracteurs. « Si le Bloc républicain ne fait pas carton plein dans le département du Plateau, je quitte la politique », se lance-t-il
comme défi. Il promet de faire sortir les prochains maires des cinq communes du Plateau des rangs du Br. Séfou Fagbohoun dit avoir toujours les moyens nécessaires pour relever ce défi.
Le richissime homme d’affaires rappelle aux uns et aux autres qu’il fait la politique, non pas pour ses propres intérêts mais pour le développement du Plateau notamment la promotion des cadres, l’emploi des jeunes et la construction des infrastructures routières. Séfou Fagbohoun n’a pas manqué de féliciter celles ou ceux qui lui sont restés fidèles pendant les moments difficiles qu’il a traversés.

LIRE AUSSI:  Elections législatives de 2015:La liste RDR rétablie selon Epiphane Quenum

L’heure est au terrain

Dans le lot, il y a Moukaram Adjibadé Koussonda qui a continué, contre vents et marées, de lui rendre visite. L’ex-député clarifie que l’ex-Madep n’a jamais été dans l’opposition au président Patrice Talon. Bien au contraire, le parti alors membre de l’Union fait la Nation a contribué à l’accession au pouvoir du régime du Nouveau départ en avril 2016. Moukaram
Adjibadé Koussonda estime que l’heure n’est pas au discours mais plutôt au terrain. Il donne aussi rendez-vous aux uns et aux autres au soir des élections communales et municipales du 17 mai prochain pour confirmer la force de frappe de l’ex-Madep dans le Plateau.
Accueillant cette adhésion,
l’honorable Janvier Yahouédéou, représentant le président du Br, a félicité Séfou Fagbohoun et ses lieutenants de l’ex-parti Madep pour ce choix éclairé. Lequel choix ne fera, estime-t-il, que renforcer le parti au logo « Cheval cabré » dans le département du Plateau.
Janvier Yahouédéou trouve que la date du samedi 22 février sera gravée dans les annales de l’histoire car c’est ce même jour que le roi d’Adja-Ouèrè a choisi pour faire la paix avec Séfou Fagbohoun avec qui il est en froid depuis plusieurs années.