Amélioration et gestion du rendement des réseaux d’eau: La Soneb à l’école de l’expérience belge

Par Cell/Com,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Dans le cadre du partenariat de la coopération technique avec la Société wallonne des eaux (SWDE) de Belgique, une mission d’encadrement belge séjourne du 22 au 27 juin à Cotonou pour former les agents de la Soneb dans le domaine de la gestion et de l’amélioration du rendement des réseaux d’eau potable. Il s’agit pour la Soneb de s’inspirer de la pratique et de l’expérience de la société belge, une des meilleures d’Europe, pour améliorer ses indicateurs de performance et réformer ses services à la clientèle.

LIRE AUSSI:  3e édition des examens nationaux de licence: Les épreuves lancées pour 693 candidats à Ste Rita

«Gestion et Amélioration du rendement des Réseaux». C’est le principal thème autour duquel Stéphane Bodart, formateur belge, responsable d’exploitation adjoint de la Société wallonne des eaux (SWDE) entend partager ses expériences et ses connaissances avec les cadres de la Soneb en charge des réseaux d’eau. Pendant une semaine, les différents acteurs intervenant dans la coordination des réseaux à la Soneb, dans la gestion des plans de réseaux, la gestion journalière des rendements d’eau et dans la maîtrise des eaux non comptabilisées (Enc) auront ainsi l’opportunité de confronter leurs pratiques et leurs expériences de terrain avec celles de la Société wallonne des eaux. L’objectif recherché par la direction générale de la Soneb en initiant un tel cadre d’échanges est d’arriver à terme à la modernisation des méthodes de mesurage et de repérage des installations, à l’actualisation des connaissances des agents sur le sujet et à la maîtrise des pratiques modernes de sectorisation de réseau et des risques liés à une mauvaise gestion des réseaux. Le directeur général de la SONEB au lancement de l’atelier de formation a tenu à souligner toute l’importance de la gestion des réseaux dans la performance des sociétés d’eau. «Une société d’eau ne peut être efficace et performante qu’en maîtrisant sa gestion de réseau et qu’en améliorant son rendement», a souligné le directeur général David Babalola. Il a indiqué que la Soneb en a fait son cheval de bataille depuis 2012 et est en train de gagner le pari. «Mais, a-t-il martelé, il nous faut passer à l’étape de modernisation et pérenniser les acquis et aller à l’école d’une société européenne connue, vieille de cent ans, est une grande opportunité pour la Soneb afin d’assurer son développement et donner pleine satisfaction aux abonnés.» A cet effet, pour susciter l’implication des agents, le premier responsable de la Soneb a annoncé pour cette année, l’instauration d’une récompense spéciale pour les directions régionales et les agents qui auront travaillé en fournissant de bons résultats en termes d’indicateurs des eaux non comptabilisées.

LIRE AUSSI:  Promotion des droits des enfants: L’Unicef dote l’ORTB et Canal3 de nouveaux équipements

Cellule de communication SONEB