Amélioration du dialogue social:Les cadres du MESRS en conclave

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La première session ordinaire du Conseil sectoriel de médiation et de promotion du dialogue social (CSM-PDS) du ministère d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS), s’est ouverte hier, mercredi 25 mars. La rencontre qui dure 72 heures se déroule à l’Institut régional de Santé publique (IRSP), à Ouidah.

LIRE AUSSI:  1er tirage au sort du jeu « Nsia Vie Assurances en fête »: Une moto, un téléviseur et un chèque emportés

Trois jours d’échanges entre les syndicats de l’Enseignement supérieur, du personnel administratif, les recteurs des universités, les membres du cabinet du ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS)…, pour apprécier la santé du dialogue social dans le secteur. C’est à la faveur de la première session ordinaire du Conseil sectoriel de médiation et de promotion du dialogue social (CSM-PDS) dudit ministère.Les travaux ont démarré depuis hier à Ouidah et prennent fin demain vendredi 27 mars.

Il sera question, au cours des assises, de faire le point de l’exécution des décisions et des recommandations formulées au cours de la dernière session et de faire également quelques projections pour le futur, a expliqué le secrétaire général du ministère, Daton Médénou, 2e vice-président du Comité de pilotage du dialogue social.
Comme dans tout processus de dialogue social, la question de l’apaisement du climat social constitue l’enjeu de ces assises. La finalité de la session est de formuler des recommandations pertinentes en vue de son amélioration et de la promotion de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.
Il est attendu aux termes des travaux que les participants proposent des pistes fiables en vue de la qualité des ressources humaines, principaux acteurs du dialogue social, a-t-il poursuivi.
Au total, huit points sont inscrits à l’ordre du jour de cette première session de l’année 2015, en ce qui concerne les revendications des enseignants et douze pour celles relatives au personnel administratif dudit ministère.
Rappelons que les recommandations formulées à l’issue de la dernière session ordinaire dudit comité, prennent en compte entre autres, la prise d’un décret portant création, organisation, fonctionnement des universités nationales du Bénin, l’évaluation du système LMD et la révision du décret n° 2001-510 du 30 novembre 2001 portant maintien en activité des enseignants admis à la retraite et de l’arrêté n°592/MTFP du 5 décembre 2006 portant modalité d’octroi des primes de publication en déplaçant le mois de son payement de décembre pour un autre mois, en tout cas avant le mois d’octobre, pour en permettre le bénéfice aux ayants-droit allant à la retraite en octobre.

LIRE AUSSI:  Infanticide (22e dossier): Cinq ans de travaux forcés pour Ruth Genèse Konkoen