Algérie # Afrique du Sud : le suspense

Par Maurille GNASSOUNOU A/R Borgou-Alibori,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


La 30è édition de la CAN Orange, Guinée Equatoriale 2015 aborde ce jour au Estadio de Mongomo, sa 3è journée avec le groupe C et ses matches à suspense. En deuxième heure, les Fennecs de l’Algérie classée meilleure sélection africaine depuis juin 2014, à la faveur du classement FIFA/Coca-cola, seront aux prises avec les Bafana Bafana de l’Afrique du Sud. Ce sera l’autre choc de ce groupe prévu pour ce soir.

LIRE AUSSI:  Construction de l’académie de tennis du Bénin: Daniel Chausse rassure de la réalisation du projet

2è en 1980, 3è en 1984 et 1988, les Fennecs de l’Algérie sont montés sur la plus haute marche du podium en 1990, en quinze participations à la phase finale de la CAN. Après avoir atteint pour la première fois de son histoire, les huitièmes de finale d’une Coupe du Monde au pays du roi Pelé en 2014.

Décidés plus que jamais à rester sur la dynamique à la Coupe du Monde 2014 au Brésil, qui les a vus se hisser, pour la première fois de leur histoire, en huitième de finale de la compétition, c’est auréolé d’un statut de grand favori que Nabil Bentaleb Faouzi Ghoulam, Sofiane Feghouli, Islam Slimani, Hila El Arabi Soudani, Rais Adi Mbolhi et ses coéquipiers s’apprêtent à aborder cette CAN. Ce sera avec l’intention d’éviter les erreurs du passé.
En effet, il y a presque deux années, jour pour jour, les Fennecs avaient raté leur entrée lors de la précédente CAN, disputée en 2013 en Afrique du Sud, en s’inclinant cruellement face à la Tunisie (1-0), dans le temps additionnel. Une défaite qui n’était pas sans conséquence pour eux, puisqu’ils ont enchainé ensuite avec un deuxième revers, face au Togo (2-0), synonyme d’élimination précoce.
A Mongomo, ils effectueront leur première sortie ce soir face aux Bafana Bafana de l’Afrique du Sud qui comptabilisent déjà 8 participations à une phase finale de la CAN ponctuées par leur sacre à domicile en 1996. Irréprochable lors de la phase des qualifications, en prenant notamment le dessus sur le Nigeria, tenant du trophée et grand absent de cette CAN 2015, l’Afrique du Sud est également considérée comme un sérieux prétendant au titre.
Avec un effectif décidé à réussir ses débuts dans cette 30è édition de la CAN, Christian Gourcuff s’est attelé à mettre en place la stratégie tactique qu’il compte adopter face aux poulains de l’entraîneur sud-africain, Shakes Mashaba, et du coup tenter de remporter d’entrée une victoire dans un groupe au sein duquel, face aux deux autres adversaires que sont le Ghana et le Sénégal, les points auront leur pesant. Une belle entrée en matière que les Bafana Bafana de l’Afrique du Sud amenés par des garçons comme Sbusioso Vilakazi, Thabo Matlaba et autres auront aussi à cœur de réussir.
Une chose est sûre, dans les deux camps, la concentration est désormais de mise. Et tout indique que ce ne sera pas un match facile.
Les deux sélections se connaissent. A cette phase de la compétition, elles se sont affrontées à deux reprises. D’abord en quart de finale de la CAN 1996 à Johannesburg, le 27 janvier 1996. A l’époque, ce sont les Bafana Bafana qui avaient pris le meilleur (2-1). Le 2 février 2000 à l’occasion des matches du 1er tour du groupe B dans lequel ils étaient logés à la CAN Nigeria-Ghana 2000, l’Algérie et l’Afrique du Sud s’étaient contentés d’un nul (1-1). Ce qui laisse augurer de chaudes empoignades surtout sous le signe de revanches pour les Fennecs de l’Algérie.
La rencontre sera officiée par l’arbitre ivoirien Noumandiez Doue. Ce dernier aura comme 1er assistant, son compatriote Songuifolo Yéo et 2è assistant, le Burundais Jean-Claude Birumushahu.

LIRE AUSSI:  6e journée de la Ligue Pro du Bénin: L’Aspac-Adjidja, un duel décisif pour les Portuaires

1.500.000 dollars pour le vainqueur, toutes les primes !

La Confédération Africaine de Football a dévoilé les primes de la compétition, à quelques heures de son coup d’envoi. Le vainqueur empochera une somme d’un million cinq cent mille dollars. Le second aura lui un million de dollars alors que le 3e empochera 750 mille dollars.
Voici la répartition des primes, sachant qu’au total, la première instance en Afrique a fixé une enveloppe de 10 millions de dollars à répartir entre les 16 équipes selon leurs performances dans l’exercice.

•Vainqueur : 1, 500,000 dollars
•Finaliste : 1, 000,000 dollars
•Vainqueur match 3e place : 750, 000 dollars
•Perdant match 3e place : 750, 000 dollars
•Quart de finale : 600, 000 dollars
•3e de groupe : 500, 000 dollars
•4e de groupe : 400, 000 dollars