Agriculture et changements climatiques: Un colloque régional pour évaluer les mesures d’adaptabilité des acteurs

Par Kokouvi EKLOU,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


« Défis et mesures novatrices d’adaptation pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte de réformes institutionnelle et structurelle du secteur agricole au Bénin », tel est le thème du colloque régional sur l’agriculture et les changements climatiques qui s’est ouvert, mercredi 6 décembre à Natitingou. Cette rencontre qui est à sa deuxième édition, vise à faire le point des différentes mesures d’adaptabilité au phénomène des changements climatiques mises en œuvre par les acteurs sur le terrain.

LIRE AUSSI:  Lutte contre les violences basées sur le genre au Bénin: Investir dans la prévention et le capital humain

Le colloque régional sur l’agriculture et les changements climatiques ouvert mercredi dernier à la direction départementale de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche Atacora-Donga à Natitingou, a réuni plusieurs membres du Cadre de concertation des acteurs intervenant dans le secteur agricole ainsi que les partenaires techniques et financiers et les élus locaux des départements de l’Atacora et de la Donga. Occasion pour Sabirou Séidou, président du comité d’organisation, de relever que leur présence constitue le signe éloquent de l’importance qu’ils attachent au phénomène de changement climatique et à ses incidences sur le développement en général et sur l’agriculture et la sécurité alimentaire et nutritionnelle en particulier. Par cet acte, les participants, indique-t-il, ont choisi « non pas de subir, mais d’agir, de réagir ».
Face aux effets des changements climatiques sur l’agriculture, Eliab Biaou, directeur départemental de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche Atacora-Donga, souligne tout l’intérêt de ce colloque qui vise, entre autres, à faire le point des différentes mesures d’adaptabilité aux changements climatiques mises en œuvre par les acteurs sur le terrain. Point n’est à douter, à son avis, de l’importance capitale qu’il revêt pour le contrôle la règlementation, les normes et le suivi du secteur agricole.
Sensibles aux questions de changements climatiques, et fort de l’ampleur que prend le phénomène dans leurs zones d’intervention, les partenaires techniques et financiers par la voix de leur porte-parole
Werner Grimmelmann, ont exprimé leurs souhaits de voir issus des travaux du colloque des résultats susceptibles d’apporter des solutions pérennes pour une résilience des populations à cette préoccupation majeure. D’où son appel à des échanges enrichissants au cours des trois jours de travaux.
Représentant le préfet à l’ouverture des travaux, Maguidi Kora Gbéré, chargé de mission à la préfecture de Natitingou, a émis le vœu que le colloque serve de tremplin pour répondre aux inquiétudes exprimées dans les plans de développement des communes sur les problèmes d’adaptation et de résilience du secteur agricole aux effets du changement climatique. « Je reste persuadé que le panel ici constitué va exploiter la diversité des théories sur le concept de changements climatiques pour proposer des solutions locales à la fois innovantes et pratiques pour accroître le degré de résilience », note-t-il.

LIRE AUSSI:  Formation professionnelle et auto-emploi: Des étudiants face aux opportunités du marché du travail