Agenda du numérique et de la digitalisation pour 2020: Aurélie Adam Soulé Zoumarou présente les projets du secteur

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Les acteurs principaux de l’écosystème du numérique au Bénin et les hommes des médias ont suivi, ce mardi 21 janvier, la présentation de l’agenda 2020 du numérique et de la digitalisation à Cotonou. Au cours de cette rencontre, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du numérique et de la digitalisation a dévoilé les cinq grandes actions à réaliser en 2020 dans ce secteur.

LIRE AUSSI:  30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant: Le Bénin renouvelle son engagement aux côtés de la communauté internationale

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation a dévoilé, mardi 21 janvier à Cotonou, en présence des acteurs principaux de l’écosystème du numérique au Bénin et des hommes des médias, les cinq grandes actions prévues par le gouvernement pour l’année 2020.
De l’accélération du déploiement de l’internet fixe haut et très haut débit dans les entreprises et les foyers par les fournisseurs d’accès internet existants à l’opérationnalisation du Fonds d’appui à l’entrepreneuriat du numérique en passant par l’installation des vingt-six salles numériques dans les établissements d’enseignements et la dématérialisation des formalités d’obtention de certaines pièces administratives, la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou a exposé les projets clés du secteur en 2020. Pour elle, au regard des engagements pris, le gouvernement conduira plusieurs projets devant contribuer davantage au développement du secteur. « Nous allons intensifier les investissements dans le secteur pour accélérer le déploiement de l’internet fixe haut et très haut débit en 2020 », a-t-elle déclaré. Sur ce volet, le gouvernement va poursuivre la mise en place des points numériques communautaires haut débit à Tanguiéta, Sèmè-Kpodji et Toucountouna pour permettre aux populations de bénéficier des formations dans le cadre de l’usage du numérique. « Des postes seront mis à la disposition des populations et des maisons de jeunes pour leurs usages quotidiens », a-t-elle poursuivi. Selon elle, les responsables et élus communaux seront associés à l’effort d’investissement et de planification du développement du numérique à travers l’élaboration d’une ligne directrice pour l’intégration du numérique dans les Plans de développement communal (Pdc).

LIRE AUSSI:  Frontière Bénin-Togo: Le poste de surveillance sanitaire d'Hilla-Condji fermé

Partage des connaissances par le numérique

En plus des salles numériques, le secteur de l’éducation enregistrera la connectivité haut débit sur 10 sites universitaires favorables. Toutes choses qui favoriseront la mise en place du Réseau béninois d’éducation et de recherche (Rber) pour 93 000 étudiants avec la possibilité d’interconnecter avec des réseaux régionaux. « Nous allons ouvrir nos universités aux centres de recherche et au monde pour favoriser le partage de connaissances à travers le numérique », a-t-elle expliqué. A en croire la ministre, la dématérialisation des formalités d’obtention de certaines pièces administratives par le portail d’entrée vers les services publics sera une réalité en 2020. En ce qui concerne l’opérationnalisation du Fonds d’appui à l’entrepreneuriat numérique, elle va déboucher sur l’appui aux start-up en phase d’amorçage ou en besoin de fonds de contrepartie. La formation dans le domaine du codage, le programme digiRelais dans les régions et la présence de l’écosystème béninois dans les évènements phares sur le continent comme Africup sont également annoncées pour 2020. Les initiatives ordinaires comme Bénin Digital Tour dans les établissements scolaires dotés de salles numériques et la célébration des journées mondiales dans le secteur vont également meubler les projets du secteur en 2020 n