Agenda 2021 du numérique et de la digitalisation:Les grandes lignes dévoilées au public

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Avec à ses côtés ses collègues Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alain Orounla, ministre de la Communication et de la Poste, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation a rendu publiques, hier, mardi 23 février, les grandes lignes de l’Agenda 2021 du numérique et de la digitalisation. A cette occasion, elle a fait le point de l’exécution de l’agenda 2020 avant d’aborder le bilan de la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (2016-2021) dans le secteur.

LIRE AUSSI:  Blocage du budget 2018 de la mairie de Porto-Novo: Le conseil municipal vote un douzième provisoire

Articulé autour de l’extension du haut et très haut débit, le développement des usages numériques, la poursuite et l’accélération de la dématérialisation des formalités d’obtention de certaines pièces administratives par le Portail national des services publics, le renforcement de la sécurité et de la confiance numériques et autres, l’Agenda 2021 du numérique et de la digitalisation a été présenté, hier mardi 23 février, par Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation. En présence de ses collègues Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Alain Orounla, ministre de la Communication et de la Poste et de toutes les parties prenantes du secteur, elle a rappelé l’importance de cette rencontre annuelle qui constitue non seulement une reddition de comptes mais aussi une occasion de prendre de nouveaux engagements au regard des ambitions du gouvernement. Face aux attentes des populations, le ministère du Numérique et de la Digitalisation a concocté un agenda 2021 riche en activités.

Ainsi, en ce qui concerne l’extension du haut et du très haut débit, la ministre du Numérique et de la Digitalisation a annoncé la connectivité de la Zone économique spéciale (Zes) de Glo-Djigbé, la connexion haut débit de 12 sites universitaires publics, l’intégration des établissements privés au Réseau béninois d’Education et de la Recherche, la réalisation d’un réseau métropolitain à fibre optique densifié à Parakou, le déploiement de hotspots wifi dans les zones à forte fréquentation dans les communes et la mise en place de points numériques communautaires supplémentaires dans les communes proches de points de présence fibre optique. Le gouvernement va poursuivre avec le développement des usages numériques en 2021 à travers la réception par les foyers béninois de la Télévision numérique terrestre (Tnt), l’équipement et le renforcement des Centres technologiques de zone dans le cadre du développement d’un écosystème numérique notamment pour l’agriculture et le tourisme.

LIRE AUSSI:  Audience au palais de la Marina: Patrice Talon reçoit la présidente directrice générale du MCC

Des initiatives

A tout ceci, vont s’ajouter beaucoup d’initiatives comme le lancement du financement d’amorçage du Fonds d’appui à l’Entrepreneuriat numérique, le programme DigiRelais dans les régions et l’appui à l’implantation de Fournisseurs d’Accès Internet dans les localités rurales ainsi que les projets habituels comme la formation au learning Lab, la Semaine du numérique 2021, le Bénin Digital Tour 2021 et autres. Toutes les parties prenantes du secteur notamment l’Autorité de Régulation des Communications électroniques au Bénin, les opérateurs Gsm ainsi que les Fournisseurs d’Accès Internet ont pris l’engagement d’accompagner le gouvernement dans l’atteinte de ses objectifs.
Satisfait du contenu de l’agenda et des réalisations passées, Alain Orounla, ministre de la Communication et de la Poste, a félicité sa collègue qui fait, selon lui, beaucoup d’efforts pour le rayonnement de ce secteur. Il l’encourage à poursuivre son œuvre afin de matérialiser les ambitions du président Patrice Talon. « L’agenda est le témoignage de la détermination du gouvernement du président Patrice Talon à fournir des efforts pour permettre aux Béninois de bénéficier des services du numérique », a-t-il fait savoir. A sa suite, Aurélien Agbénonci, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a salué les équipes de la ministre pour les actions accomplies pour le bonheur des Béninois. Pour lui, le secteur de la diplomatie n’a pas été paralysé dans la crise sanitaire du coronavirus à cause des investissements dans le domaine du numérique.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le coronavirus dans le Mono-Couffo: La fourniture d’eau potable rétablie dans plusieurs écoles

Des réalisations tangibles !

Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, a saisi cette occasion pour faire un point de la mise en œuvre de l’Agenda 2020. Selon elle, plusieurs réalisations ont été à l’actif du ministère du Numérique et de la Digitalisation dans l’agenda précédent en dépit de la crise sanitaire qui a ébranlé le monde entier en 2020.

Il s’agit entre autres du Portail national des Services publics, le lancement des e-services passeports et casier judiciaire ainsi que des plateformes déployées au profit du secteur de l’éducation. En ce qui concerne la mise en œuvre du Programme d’action du gouvernement (2016-2021) dans le secteur du numérique et de la digitalisation, elle a passé en revue les six projets phares du secteur. A l’en croire, certains des projets ont été achevés ou ont atteint un niveau d’exécution très avancé en 2020. Il s’agit entre autres du déploiement de l’internet haut et très haut débit sur l’ensemble du territoire, de la transition vers la Télévision numérique terrestre, de la mise en œuvre de l’administration intelligente (Smart Gouv), de la généralisation de l’usage de l’e-commerce et du numérique par l’éducation et la formation puis la promotion et le développement de contenus.