Affaire tricherie sur l’âge des joueurs U-17: Les joueurs recouvrent leur liberté

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Sports |   Commentaires: Aucun


Ouvert le mardi 23 octobre, le procès des accusés dans l’affaire tricherie sur l’âge des joueurs U-17 est arrivé à son terme hier, avec le verdict du juge Rodolphe Azo. En dehors des prévenus Lafiou Yessoufou, Moucharafou Anjorin,
Zéphirin Déguénon et Sylvestre Parfait Aïvodji, qui devront passer encore quelques jours en prison pour purger le reste de leurs peines, le reste a recouvré sa liberté.

LIRE AUSSI:  Jeux olympiques Rio 2016: Noélie Yarigo sauve l’honneur du Bénin

Le juge Rodolphe Azo a rendu son verdict dans l’affaire tricherie sur l’âge des joueurs U-17. Condamné chacun à six mois d’emprisonnement dont un mois ferme et cinq assortis de sursis, les joueurs Dominique Fonsoayé, Armel Kuassi, Pavleck Ehoué, Matéi Hlakougbé, Abou Sophyane Gounou, Ahmed Yessoufou, Adéyika Dossoumou, Luc Bia, Barnabé Tito Tundé, Zouli Kifouli Achamou Salami, David
Tchétchao et Moumouni Zakari, ayant purgé leurs peines ont recouvré leur liberté ce mardi 30 octobre après la décision du tribunal. En ce qui concerne l’ancien président de la Fédération béninoise de Football, Moucharafou Anjorin, il devra poursuivre son séjour carcéral avec certains de ses collaborateurs. Condamné chacun à 12 mois d’emprisonnement dont deux fermes et dix assortis de sursis et à
200 000 F Cfa d’amende, lui et ses co-accusés LafiouYessoufou, Zéphirin Déguénon et Sylvestre Parfait Aïvodji devront passer encore quelques jours en prison avant d’être libérés. Le tribunal relaxe purement et simplement les prévenus Moïse Ekoué, Vicentia Boco, Désiré Hounguè, Quentin Didavi et Ibrahim Chabi Mama tandis que Romain Coovi, Rodolphe Abadji, Jacques Ernest Sagbo, Dossou Jonas Nounahon et Jean-Louis Noumahagnan ont été relaxés au bénéfice du doute. Par contre, le tribunal retient dans les liens de l’infraction, Bio Dabo Sabi Gado, Lafiou Yessoufou et Sannou Dramane Zakari. Ils sont condamnés à quatre mois d’emprisonnement assortis de sursis et à 20.000 FCFA d’amende chacun. Enfin, le tribunal reçoit la constitution de la partie civile de l’Etat béninois représenté par l’agent judiciaire du Trésor et condamne in solidum les prévenus LafiouYessoufou, Moucharafou Anjorin, Zéphirin Déguénon et Sylvain Parfait Aïvodji à lui payer au titre de dommages-intérêts la somme de deux millions de F Cfa. Toutefois, condamne tous les prévenus aux frais.

LIRE AUSSI:  Jeux olympiques Rio 2016: Noélie Yarigo sauve l’honneur du Bénin