Administration intelligente au Bénin: Huit nouveaux e.services enrichissent l’existant

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun

e-service_photo de famille

Le gouvernement élargit la gamme des services publics dématérialisés au Bénin. C’est à travers le lancement, ce mercredi 9 juin, de huit nouveaux e.services, destinés à faciliter la vie aux usagers de l’administration publique.

LIRE AUSSI:  Déploiement des e-services et plateformes numériques: Un coup d’accélérateur pour l’administration intelligente

Le contenu du portail national des services publics du Bénin www.service-public.bj s’enrichit de huit nouveaux e.services, destinés à simplifier la vie aux usagers. Il s’agit du permis de travail, du visa du contrat de travail pour nationaux, visa de contrat de travail pour expatriés, de l’attestation d’immatriculation et de paiement des cotisations à l’employeur, de l’attestation de non-exclusion de la commande publique, de l’attestation fiscale, du raccordement à la Sbee et de l’attestation de non faillite.
Réduction de tracasseries et de stress, gain de temps et d’énergie sont quelques avantages que procure le développement de ces différents e.services qui contribuent par ailleurs au développement et au rayonnement du Bénin.
« Désormais donc, l’employeur qui le désire pourra satisfaire en ligne aux formalités requises pour la délivrance d’une attestation d’immatriculation et le paiement de ses cotisations. De même, aussi bien les nationaux que les expatriés pourront aisément se conformer aux dispositions contractuelles du Code du travail en bénéficiant de la dématérialisation de la sollicitation, du paiement et de retour à l’usager relativement aux prestations de la Direction générale du travail», développe Adidjatou Mathys, ministre du Travail et de la Fonction publique.
La mise en place de ces plateformes traduit la grande ambition du Bénin au profit de l’administration intelligente.
« Notre ambition est de développer la transversalité dans l’administration. L’objectif est de proposer aux entreprises et aux citoyens un parcours unique et personnalisé jamais observé dans aucun pays », vante Aristide Adjinacou, directeur des Opérations de l’Agence des services et systèmes d’information (Assi).

LIRE AUSSI:  Choc frontal entre deux véhicules à Dan:Benoît Dègla grièvement blessé, son garde du corps décédé

Le vent en poupe

Les entreprises béninoises ont le vent en poupe. A travers ces nouveaux e.services, le gouvernement facilite l’accomplissement des formalités aux entreprises, notamment celles qui postulent aux appels d’offres. Les principales pièces d’un dossier d’appel d’offres sont désormais à leur portée, juste par quelques clics.
Mieux, la dématérialisation du permis de travail, du visa du contrat de travail pour les nationaux, du visa du contrat de travail pour les expatriés et du raccordement à la Sbee leur permet de gagner du temps dans l’accomplissement des formalités.
Les restrictions dans le cadre de la riposte à la Covid-19 ont amené les administrations publiques et privées à accélérer leur transformation digitale et à généraliser les usages numériques afin d’assurer la continuité du service. Le Bénin a pris le pas sur les réformes afin d’affronter d’éventuelles difficultés.
« Le gouvernement béninois a fait preuve d’anticipation en inscrivant dans son programme d’action la mise en place d’une administration intelligente incluant la digitalisation des services publics pour non seulement réduire les tracasseries endurées par les usagers et rapprocher l’administration des usagers, mais aussi améliorer son image auprès de ces derniers et lutter contre la corruption », souligne Adidjatou Mathys.
Son anticipation et sa méthode ont inspiré plusieurs pays d’Afrique et d’Europe. « Nous avons été très agréablement surpris dernièrement quand la France a lancé un système identique à celui que notre pays a lancé en 2019, sur la déclaration en ligne pour les cotisations sociales et les paiements en ligne desdites cotisations en lien avec les impôts sur les salaires », relève Romuald Wadagni, ministre d’Etat, chargé de l’Economie et des Finances.
La mise en place de l’adminis-tration intelligente est l’un des projets phares de l’action gouvernementale depuis 2016. C’est à ce titre que le portail national des services publics a été lancé le 26 mars 2020, avec un contenu initial de 250 services publics en ligne. Ce contenu a été multiplié par trois, en moins d’un an, en vue de faciliter la vie aux usagers de l’administration publique.
Les huit nouveaux e.services viennent enrichir le répertoire disponible. Le gouvernement envisage de faire mieux.