Adaptation de la pièce de théâtre « Probo Koala »: Ousmane Alédji passe au cinéma

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Le premier semestre de l’année 2021 consacrera le tournage du film Probo Koala, une adaptation d’une pièce de théâtre publiée par le dramaturge béninois Ousmane Alédji. En attendant, l’association culturelle Kitikili qui porte le projet travaille à l’écriture de scénarios à travers son projet « Les écritures de la passerelle ».

LIRE AUSSI:  Promotion culturelle et identitaire: L’association des yoruba du Bénin créée avec de grands défis


Le mois de juillet dernier s’est révélé particulièrement chargé pour l’association culturelle Kitikili « Les écritures de la passerelle » présidée par le réalisateur béninois Arcade Assogba. Il a été notamment consacré à une résidence cinématographique autour du film Probo Koala qui est une adaptation d’une pièce de théâtre du même nom publiée par le dramaturge béninois Ousmane Alédji. Arcade Assogba, Giscard Dah-Fonton, Ousmane Alédji y ont pris part. Karin Beese, écrivaine allemande de littérature jeunesse a aussi rejoint l’équipe « pour des discussions et analyses de l’histoire en cours de développement ». Covid-19 oblige, certaines personnes ressources qui auraient pu être de la partie sont intervenues par visioconférence. Il s’agit de Caroline Pochon, scénariste française, Philippe Cordey, directeur de la photographie et enseignant suisse et Carla Bertin, Italienne, doctorante en anthropologie à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (France).
« Les écritures de la passerelle » se sont consacrées à l’écriture de scénarios avec les compétences nécessaires autour. Cette étape est soutenue par le ministère du Tourisme, de la Culture et des Arts à travers la direction du Fonds des Arts et de la Culture. A l’issue de cette étape, une version dialoguée définitive du film sera prête en prélude au tournage prévu pour le premier semestre de l’année 2021.

LIRE AUSSI:  Production filmique: «Okuta» promis à une belle carrière

Le projet « Les écritures de la passerelle » est une initiative de l’association culturelle Kitikili. Il s’inscrit dans une démarche d’amélioration ou de perfectionnement du cinéma béninois en intervenant sur l’aspect déterminant qu’est l’écriture de scénarios. Il se tiendra chaque année de sorte à rendre disponible aux maisons de production un scénario abouti. L’association vise autour de cette initiative le développement de l’art de l’écriture de scénario au Bénin, la promotion des talents locaux en matière d’écriture cinématographique, le renforcement des capacités des jeunes scénaristes, l’animation de deux espaces culturels (le centre culturel Artisttik Africa de Cotonou et le centre culturel finno-africain, Villa Karo de Grand-Popo) avec un modèle de contenu pédagogique innovant. Elle ambitionne aussi la promotion du dialogue culturel et de la collaboration artistique Nord-Sud, Sud-Sud, la promotion de la ville d’accueil de la résidence, Grand-Popo… La pièce théâtrale Probo Koala « aborde d’un point de vue fictionnel, citoyen, écologique et africain, la tragédie environnementale survenue en 2006 en Côte d’Ivoire du fait de la décharge à Abidjan de près de 600 tonnes de déchets toxiques ayant fait officiellement une dizaine de morts et des milliers de victimes d’intoxication », confie Arcade Assogba.
En attendant sa concrétisation, le projet fait rêver. La fin de la résidence d’écriture de Grand-Popo a été l’occasion pour de nombreux intervenants de saluer la pertinence d’un tel projet. Projet qui consacrera le passage au septième art d’un des plus grands metteurs en scène et dramaturge béninois, Ousmane Alédji.