Accostage d’un navire de 275 m : Une nouvelle ère s’ouvre sur le port de Cotonou

Par Bruno SEWADE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les autorités portuaires avec à leur tête le ministre des Infrastructures et des Transports, Hervé Hêhomey, ont accueilli au port de Cotonou vendredi 25 novembre dernier, le premier navire de 275 m du groupe MSC en provenance de l’Europe. Un accueil qui ouvre une nouvelle ère sur le Port autonome de Cotonou.

LIRE AUSSI:  Audience au palais de la Marina: Patrice Talon reçoit la présidente directrice générale du MCC

Une nouvelle ère s’ouvre sur le port de Cotonou. Il commence à accueillir des navires de dernière génération. Le premier qui a accosté vendredi dernier est de 275 m de long, 37 m de large et d’une hauteur de sept étages avec une capacité de 4 600 conteneurs.
Le directeur général du groupe MSC Bénin, Grégory Krief a remercié les autorités portuaires du Bénin pour la confiance à eux accordée et pour avoir accepté l’entrée au port de Cotonou de leur navire. « C’est une première pour le port de Cotonou et nous n’allons pas nous arrêter là », promet le directeur général du groupe NSC Bénin qui se dit fier de participer à la modernisation de ce port. Pour lui, c’est la première étape de tout ce que son groupe envisage de faire avec les autorités du Bénin. Il n’a pas oublié le manutentionnaire Coman SA qui, de façon dynamique, travaille avec une bonne cadence grâce à ses grues. Il a remercié aussi le commandant de la capitainerie du port, Léon Adda, pour des grandes décisions qui ont été prises sur les instructions de la directrice générale du Port autonome de Cotonou. Des décisions qui leur permettent d’opérer facilement aujourd’hui au port de Cotonou.
Animée d’un sentiment de joie, la directrice générale du Port autonome de Cotonou, Amélie Huguette Amoussou Kpeto estime que c’est une nouvelle ère qui s’ouvre sur le port de Cotonou. « Une chose est de mettre en place les infrastructures, mais il faut vendre le port ». L’accostage de ce navire, selon elle, est le fruit de la vision du ministre en charge des Transports et de tout le gouvernement. C’est un travail qui a commencé depuis pour rassurer les armateurs. Et c’est le premier résultat avec l’entrée au port de ce navire. « Le port de Cotonou ne s’arrêtera pas là », rassure la directrice générale du Port autonome de Cotonou qui annonce que dans le premier trimestre de l’année 2017, l’autorité portuaire envisage d’accueillir des navires de 300 mètres.
Pour le ministre des Infrastructures et des Transports, c’est un grand jour dans l’histoire du port de Cotonou. C’est la première fois, souligne-t-il, qu’un navire de cette taille accoste au port de Cotonou. « C’est le fruit d’un travail qui a commencé depuis pour rassurer les armateurs des navires et tous ceux qui opèrent au port de Cotonou», indique-t-il. Et lorsqu’on commence par accueillir des navires de cette taille, selon le ministre en charge des Transports, il va falloir mettre en place des procédures de traitement et des infrastructures adéquates.
Par rapport à la modernisation du port, le gouvernement envisage, selon Hervé Hêhomey, de reconstruire les quais, une nouvelle tour, de même qu’un certain nombre d’infrastructures connexes.
Au plan de la restructuration, le ministre en charge des Infrastructures et des Transports souligne que le gouvernement a déplacé les opérations d’empotage et de décapotage du port de Cotonou. C’est d’ailleurs ce qui rend fluide la circulation à l’intérieur du port avec une sécurité qui est désormais bien assurée.
Hervé Hêhomey a confié que le gouvernement est également dans la logique de moderniser le port de Cotonou pour qu’il soit un des meilleurs ports de l’Afrique, avant de remercier tous ceux qui travaillent dans ce sens et surtout le commandant du port qui d’ailleurs a oeuvré pour l’accostage du le navire dans le port?

LIRE AUSSI:  Conseil des ministres: Le contrat de location-gérance du complexe sucrier de Savè revu à la baisse