Accès à la plateforme apresmonbac.bj: Les bacheliers orientés

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Fruit d’une synergie d’actions entre les équipes du ministère du Numérique et de la Digitalisation et celui de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, la plateforme apresmonbac.bj a été lancée, vendredi 16 octobre dernier à Cotonou. Au cours de la cérémonie, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation, a invité les bacheliers à se rendre dans l’un des 40 Points numériques communautaires (Pnc) pour bénéficier de l’internet afin d’accéder facilement à cette plateforme.

LIRE AUSSI:  Contrôle de l’action gouvernementale au Parlement: Valentin Djènontin dépose trois questions orales et une d’actualité

Les bacheliers ont la possibilité de se déplacer vers les Points numériques commu-nautaires (Pnc) pour accéder à la plateforme apresmonbac.bj lancée, vendredi 16 octobre dernier, par Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation et sa collègue de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan. Ouverte aux futurs étudiants jusqu’au vendredi 23 octobre prochain, l’objectif de cette plateforme, fruit du travail collaboratif entre les équipes des deux ministères, est de permettre aux nouveaux bacheliers de faire le choix des formations dans les universités et écoles publiques d’enseignement supérieur au Bénin.

A l’aide d’une connexion internet, d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone, chaque bachelier peut désormais opérer son choix de formation. C’est pourquoi, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, ministre du Numérique et de la Digitalisation a invité les futurs étudiants à saisir cette opportunité en allant vers les 40 Points numériques communautaires (Pnc) répartis sur l’ensemble du territoire national. A l’en croire, les bacheliers peuvent se connecter à un coût forfaitaire sur ces sites mis à leur disposition par le gouvernement. « Des équipes d’assistance sont disponibles via cette plateforme pour toutes vos questions », poursuit-elle. Eléonore Yayi Ladékan, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique se dit heureuse de cette innovation qui va permettre d’éviter les attroupements dans les universités dans un contexte de Covid-19. A l’en croire, la plateforme apresmonbac.bj servira non seulement à faire le classement et la sélection des bousiers et demi-boursiers mais aussi à avoir une idée sur les aides universitaires. « De par son fonctionnement, elle permet aux nouveaux bacheliers de faire des choix judicieux et de savoir si une filière est déjà saturée afin de s’orienter vers une autre », a-t-elle conclu

LIRE AUSSI:  Médias : La transformation numérique de la presse