Abattage d’arbres sur la voie principale de Natitingou: Pour la continuité du service et la sécurité des citoyens

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Le week-end dernier, les arbres situés dans l’emprise du réseau de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) sur l’artère principale de la ville de Natitingou ont été abattus. Approchés, les responsables de l’inspection forestière Atacora et de la Sbee justifient l’opération par la continuité du service et la sécurité des citoyens.

LIRE AUSSI:  Colloque régional sur l’évaluation des politiques publiques: Asseoir un dialogue permanent entre les Etats et les parties prenantes

Soucieux de la préservation de l’environnement, des citoyens et riverains de l’artère principale de la ville de Natitingou considèrent l’abattage des arbres comme un «massacre». Mais selon les responsables de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee) et du service forestier Atacora, l’opération est menée pour assurer la continuité du service de fourniture de l’électricité et dans une certaine mesure, la sécurité des citoyens. Pour Adéchoubou Samadi, directeur départemental de la Sbee contacté par téléphone, les travaux d’entretien impératif du réseau requièrent qu’on procède à l’élagage des arbres situés dans l’emprise du réseau, afin d’assurer la continuité du service. De plus, argumente-t-il, certains arbres, compte tenu de leur taille, ne garantissent pas la sécurité aux habitants de la ville. Ils représentent un danger et il est dès lors nécessaire, selon Adéchoubou Samadi, de les mettre hors péril. Il déclare être de bonne foi dans le cadre de l’accomplissement des tâches qui lui incombent.
Par le passé, explique-t-il, il n’était pas facile de faire de telles opérations compte tenu de l’intransigeance des agents des Eaux et Forêts. De plus en plus, poursuit-il, la direction générale de la Sbee prend langue avec la direction générale des Eaux, forêts et chasse pour faciliter les formalités.
Même si Robert Missikpodé, chef de l’Inspection forestière Atacora, reconnaît qu’il y a eu une telle démarche, il ne comprend pas que les agents commis aux opérations d’élagage n’aient pas attendu de recevoir l’autorisation avant de passer à l’acte récemment.
Le chef de l’Inspection forestière admet qu’il existe une convention entre les deux administrations permettant à la Sbee d’élaguer les arbres. Toutefois, il faudrait que les forestiers soient informés et aient un droit de regard sur ce qui se fait. C’est ce qui a manqué lors des formalités de routine du côté de la Sbee.
Dans tous les cas, les responsables régionaux des forêts et de la société distributrice de l’énergie entendent collaborer pour le bonheur des habitants de la cité des Nanto.

LIRE AUSSI:  Stratégie de suivi du Pag par les Osc: Le rapport alternatif 2016 de Social Watch Bénin validé