8e édition de la quinzaine nationale pour l’emploi: 1704 chercheurs d’emploi bientôt embauchés dans 42 entreprises

Par Désiré GBODOUGBE,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Dans le cadre de la Quinzaine nationale pour l’emploi, le ministre des Petites et moyennes entreprises a lancé, ce jeudi 12 décembre à Cotonou, le Salon de l’emploi et des compétences (Salec). 1704 chercheurs d’emploi seront recrutés dans 42 entreprises de la place.

LIRE AUSSI:  Examen des dossiers de poursuites d’ex-ministres au Parlement: Une lettre des avocats de Komi Koutché fait reporter les travaux

Au moment où des entreprises sont à la recherche de personnel qualifié, les universités publiques et privées du Bénin déversent sur le marché de l’emploi des diplômés qui grossissent chaque année l’effectif des chômeurs. Face à cette situation, le gouvernement organise à travers l’Agence nationale pour l’emploi, un espace de rencontre pour les entrepreneurs et les chercheurs d’emploi. Un espace dénommé Salon de l’emploi et des compétences (Salec) où des offres d’emploi sont disponibles pour les potentiels demandeurs. Cet événement, qui se déroule les 12 et 13 décembre pour cette année, va permettre aux jeunes d’avoir de l’emploi ou d’être reconnus par des entreprises afin d’être pris en compte pour des recrutements futurs.
Le ministre des Petites et moyennes entreprises explique que cette initiative, non seulement, vise à combler les besoins existants et à peine satisfaits, mais aussi et surtout, elle influencera positivement la lutte contre le chômage. Il ajoute qu’elle facilite aux demandeurs d’emploi la rencontre de plusieurs entreprises en un même lieu, en un minimum de temps et de pouvoir, sans intermédiaire, valoriser leurs parcours et savoir-faire afin de se faire recruter.
Cette initiative, poursuit-il, est la preuve que les résultats des réformes entreprises par le gouvernement sont manifestes. Il est alors, dit-il, un défi de satisfaire les besoins en compétences tant en qualité qu’en quantité. Le rôle de l’Anpe est de faire de l’intermédiation entre offreurs et demandeurs de compétences en jouant sa partition dans la lutte implacable que livre le gouvernement contre le chômage et le sous-emploi des jeunes. Appréciant l’initiative, le ministre se réjouit du fait que cet évènement permettra à 1704 jeunes de sortir du chômage pour certains et pour d’autres du sous-emploi en fonction des besoins des entreprises.
Il s’agit, dira le directeur général de l’Agence nationale pour l’emploi, Urbain Amègbédji, d’une opportunité à saisir par les jeunes pour sortir de la précarité. Car elle pourra renforcer leur employabilité et par conséquent influencer positivement la lutte contre le chômage. « C’est le défi que l’actuel gouvernement entend relever à travers l’adéquation formation et emploi au Bénin », insiste-t-il.

LIRE AUSSI:  Législatives du 26 avril 2015:Liste des 20 partis et alliances de partis validée par la CENA