4e congrès du parti Congrès du peuple pour le progrès: Christhelle Houndonougbo portée à la tête du Cpp

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Politique |   Commentaires: Aucun


Le parti Congrès du peuple pour le progrès (Cpp) a tenu le samedi 18 février dernier à Cotonou son 4e congrès ordinaire. Des assises consacrées au renouvellement des membres du bureau exécutif et qui ont également décidé de la nouvelle position qu’occupe cette formation politique sur l’échiquier national. A l’issue des travaux, c’est Christhelle Houndonougbo qui a été portée à la tête du parti.

LIRE AUSSI:  En université de vacances à Dangbo: Le Prd annonce son soutien « loyal » à Patrice Talon et au Pag

Placé sous le thème « Le Cpp : de la création à nos jours, quels bilans ? », le quatrième congrès ordinaire du parti Congrès du peuple pour le progrès se tient après dix-neuf ans d’animation de la vie politique. Les responsables du parti entendent, à travers ces assises, faire l’état des lieux afin d’envisager sereinement l’avenir. Evariste Adda, Jean Gounongbé, Christhelle Houndonougbo, Mathias Bocodé, Valère Tchobo et autres cadres du parti, ont conformément aux exigences des textes, non seulement présenté le bilan d’activités du bureau sortant, mais aussi renouvelé le bureau afin de prendre un nouveau départ dans le nouvel environnement politique. 

Evariste D. Adda, président sortant du Cpp indique que les assises de ce 4e congrès visent surtout à mettre toute la troupe en ordre de bataille pour une « victoire certaine » au cours des joutes politiques à venir, puis à faire une évaluation de la situation politique actuelle pour mieux apprécier les enjeux de l’heure avec les réformes politiques annoncées par l’actuel régime.
En termes de bilan des dix-neuf années d’existence et d’activités politiques du parti, Mathias Bocodé indique que le Cpp, depuis sa création, a toujours participé aux différentes joutes électorales, qu’il compte en son sein des élus locaux et communaux et un député à l’Assemblée nationale. Sa pugnacité et le leadership politique de ses militants lui ont valu sa fusion avec le bloc politique Fcbe (Forces Cauris pour un Bénin émergent) ayant soutenu l’ancien président de la République, Boni Yayi pendant ses dix ans de pouvoir. Le Cpp a également été un gros soutien pour le candidat malheureux Lionel Zinsou à la dernière élection présidentielle.
Ces nombreuses années d’animation de la vie politique ont été saluées par les représentants de plusieurs partis politiques présents à ce congrès. Le Prd représenté par le député Raphael Akotègnon, les Fcbe par Paul Hounkpè et Benoît Dègla, le Mesb par François Abiola et bien d’autres ont tous exprimé leurs amitiés, sympathie et encouragement à l’endroit des responsables et militants du Cpp. Des mots qui ont visiblement aussi touché le président d’honneur, Jean Gounongbé qui n’a pas manqué de dire combien il est ému par la manifestation de vitalité démocratique au sein du Cpp. Puis, il souhaite que le Cpp demeure « le parti où la vérité domine ».
La rencontre a pris fin par le renouvellement des instances dirigeantes du parti, notamment des membres du bureau exécutif et des structures de base pour leur dynamisation. A cet effet, le choix a été porté sur Christhelle Houndonougbo, présidente du comité préparatoire du congrès, pour présider désormais aux destinées du parti, en lieu et place d’Evariste Adda ?

LIRE AUSSI:  Séverin Adjovi : Une déchéance bien au-delà de Ouidah !