4e circonscription électorale: Les Fcbe en ordre de bataille

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubriques: Politique |   Commentaires: Aucun


Les comités communaux des Forces Cauris pour un Bénin émergent de la 4e circonscription électorale sont opérationnels depuis samedi 28 novembre dernier. C’est à la faveur d’un remembrement desdites cellules locales en vue des prochaines joutes électorales.

LIRE AUSSI:  Paysage politique national: Sébastien Ajavon crée l’Union sociale libérale

Pour mieux préparer la présidentielle d’avril prochain, les Forces Cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) se mettent en ordre de bataille dans la 4e circonscription électorale ; et ce depuis samedi 28 novembre dernier.
A Natitingou, les militants sont venus des neuf arrondissements de la commune. Cela a permis de dégager un comité consensuel de 17 membres qui mouillera le maillot pour le candidat du parti. Selon Armand Dègo, secrétaire exécutif du comité communal, «La fidélité, le respect des uns et des autres amèneront à la victoire. L’heure est venue pour que nous soyons unis et indivisibles ; nous allons pour un combat qui requiert d’être soudés sinon c’est perdu ; nous devons être unis de la base au sommet; l’hypocrisie ne doit pas être de mise ». La conviction et la motivation convaincront de leur engagement, relève-t-il.
Yarou Brisso Abdel Aziz, trésorier général du parti Fcbe, mandataire financier, superviseur pour le remembrement des structures de base de la 4e circonscription électorale, a déclaré à la fin : « J’ai assisté avec satisfaction à cette installation. Beaucoup étaient partis, mais avec la qualité des personnes retenues, ce groupe fera un bon travail pour les prochaines élections ». Pour lui, c’est un comité de 17 membres constitué de personnalités et cadres convaincus. Le trésorier général relève que c’est réconfortant pour le parti. «Aujourd’hui, Dieu montre que les Fcbe peuvent aller de l’avant; il suffit qu’ils laissent les commérages et se donnent la main ; les membres doivent rechercher le consensus et traiter les situations de façon démocratique. Les choses ont changé aux Fcbe et il importe désormais de respecter les structures à la base. Le culte de la personnalité n’est plus de mise », défend-il.
A Toucountouna, c’est la Maison des jeunes qui a accueilli le même exercice. C’est Bienvenu Santima Manté qui est le secrétaire exécutif du comité communal. Yarou Brisso Abdel Aziz, trésorier général du parti Fcbe, à leur endroit exhorte : «Je vous souhaite beaucoup de courage et la solidarité lors de l’accomplissement des tâches sur le terrain, à défaut de quoi le groupe ne pourra avancer ». Il recommande la gouvernance démocratique et l’unité d’action sur le terrain.
Rodrigue Doko, membre influent des Fcbe à Toucountouna, salue la rencontre et s’en réjouit, dès lors que cela permet à son parti de se préparer à l’instar des partis de la mouvance. Ces derniers semblaient en avance mais avec le retour des Fcbe pour galvaniser les militants, il se dit rassuré.

LIRE AUSSI:  Commune de Bembèrèkè: Le siège du maire François Boni Sina invalidé