41 234 candidats planchent dans l’Ouémé-Plateau

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


L’examen du Certificat d’études primaires (CEP) pour le compte de l’année scolaire 2015, a effectivement démarré sur toute l’étendue du territoire national. Au niveau du département de l’Ouémé-Plateau, c’est la commune d’Adjohoun qui a accueilli le lancement officiel des épreuves par le préfet Moukaram Badarou.

LIRE AUSSI:  Houéyogbé: Les raisons de la suspension du fonds Fadec

L’Ecole primaire publique d’Abéokouta dans l’arrondissement d’Azowlissè, commune d’Adjohoun était à l’honneur hier mardi 2 juin. C’est en effet dans ce centre d’examen que les autorités départementales de l’Ouémé-Plateau ont lancé officiellement les épreuves écrites du Certificat d’études primaires (CEP), session de juin 2015 au niveau de ce département. Ces autorités étaient conduites par le préfet de l’Ouémé-Plateau, Moukaram Badarou en personne. Celui-ci a lancé les épreuves écrites en compagnie des responsables départementaux du ministère des Enseignements maternel et primaire.

Il sonnait exactement 8 h quand le top des épreuves a été donné. Une fois les épreuves de composition française distribuées, l’autorité préfectorale a saisi l’occasion pour prodiguer quelques conseils aux candidats. Il les a conviés à aborder chaque épreuve avec beaucoup de sérénité tout en évitant la tricherie. «Je félicite les enseignants qui ont permis une année scolaire apaisée dont l’aboutissement est l’examen qui se déroule cet matin», a déclaré Moukaram Badarou. Il n’a pas manqué d’avoir une pensée à l’endroit des parents d’élèves et de tous ceux qui de près ou de loin ont contribué à une année scolaire réussie.
Malgré la grande pluie qui s’est abattue sur le département hier, les épreuves du CEP ont démarré à l’heure dans la quasi-totalité des centres de composition retenus à cet effet dans l’Ouémé-Plateau, a souligné Honnon Jesu-Gbêmè Juène Montcho, directeur départemental des Enseignements maternel et primaire. Les candidats l’ont bravé pour se présenter dans les salles.
Il faut noter que sur toute l’étendue du territoire de l’Ouémé et du Plateau, ils sont au total 41 234 candidats à composer pour le compte du CEP, session de juin 2015, dans les deux départements. Le nombre de garçons inscrits est de 21.905 tandis que celui des filles est de 19 329. Ces candidats sont tous répartis dans 120 centres et dans 1179 salles dans les deux départements.

LIRE AUSSI:  Houéyogbé: Les raisons de la suspension du fonds Fadec