3e édition du processus de labellisation des Osc: Promouvoir l’excellence dans le paysage associatif béninois

Par Maryse ASSOGBADJO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La Maison de la société civile est soucieuse de la performance des Organisations de la société civile (Osc) au Bénin. La troisième édition du du processus de labellisation qui a été lancée, mardi 16 juin dernier, vise à donner les outils aux associations pour relever ce défi.

LIRE AUSSI:  Démarrage du projet Asphaltage: La ville de Natitingou appelée à changer de visage

La Maison de la société civile (Msc) œuvre pour la crédibilité et la professionnalisation des associations. La labellisation dont la troisième édition vient d’être lancée encourage l’excellence dans les rangs des Organisations de la société civile (Osc). Le processus permet de créer une saine émulation dans le milieu associatif national.
« Le processus de labellisation des Osc vise le renforcement des capacités des acteurs de la société civile et de leurs organisations et à les rendre plus performantes dans une dynamique de formation continue », souligne Lawani Arounou, président du Conseil d’administration de la Msc.
Le label qualité regorge d’atouts pour les Osc. « Le label qualité tient compte du renforcement et de la crédibilité de l’association qui reçoit son label. Elle bénéficie d’une reconnaissance et d’une grande visibilité, ainsi que d’un crédit de confiance des partenaires avec qui elle travaille », apprécie Armand Vignon, directeur de la Msc.
Le processus est conduit de main de maître par la Maison de la société civile. Toutes les associations qui mènent des activités pertinentes sur le terrain sont accompagnées dans le cadre de ce processus.
« La Maison de la société civile a pour mission de renforcer les capacités des associations. En principe, toutes les associations nationales doivent pouvoir bénéficier de son accompagnement afin de se distinguer, notamment celles qui ont un système de gouvernance efficace », précise Lawani Arouna.
Le label qualité est fondé sur la charte des Osc, en l’occurrence les exigences de gouvernance interne au sein d’une association, les exigences de l’Etat béninois en ce qui concerne les actes administratifs, les principes d’Istanbul, les orientations de la déclaration de Paris par rapport à l’efficacité de l’aide, les exigences universelles des partenaires techniques pour l’éligibilité des associations aux différents outils de financement, détaille-t-il.
Le processus s’articule autour de trois paquets, développe Guy Constant Ehoumi, membre de l’Unité technique de certification. Le premier, indique-t-il, est relatif aux exigences d’existence formelle des associations. Le deuxième paquet s’occupe des exigences de fonctionnement opérationnel et le troisième prend en compte les exigences d’utilité sociale et transversale.
La labellisation dure trois ans. « Ce processus est une manière de prouver à tous que la Maison de la société civile a opté pour la démarche qualité afin que les organisations qui l’animent soient des Osc de bonne facture », explique Guy Constant Ehoumi.

LIRE AUSSI:  Démarrage du projet Asphaltage: La ville de Natitingou appelée à changer de visage