3è édition du « Mois de la femme »:Vlisco célèbre les femmes qui réussissent et inspirent d’autres

Par LANATION,

  Rubriques: Actualités |   Commentaires: Aucun


Les éditions 2013 et 2014 ont enregistré un succès incontestable. Vlisco entend surfer sur cette vague et remet, cette année, sa campagne de promotion de la femme, le «Mois de la femme ». En lice pour remporter l’édition 2015 et succéder à Monique Kotchofa Faïhun comme ambassadrice Vlisco, Huguette Bo-kpè Gnacadja, Chantal Sylvie Tchiakpè et Ghislaine Claude Fagbohoun ; trois femmes béninoises dont le parcours peut inspirer d’autres…

LIRE AUSSI:  Election de Sonon Aligbonon à Ouassaho dans la commune de Bohicon: Les militants RB contestent et protestent contre les résultats de la CENA

Cette année encore elles sont trois, et la gagnante désignée par un vote public sera consacrée ambassadrice de la marque Vlisco pour 2015, le 28 mars prochain, à l’occasion d’une soirée de remise du prix du «Mois de la femme Vlisco». Il s’agit de Huguette Bokpè Gnacadja, Chantal Sylvie Tchiakpè et Ghislaine Claude Fagbohoun. Cette année, le thème de la célébration est «Vivez le rêve», en hommage aux femmes qui ont le courage de faire de leurs rêves une réalité, malgré les défis auxquels elles font face dans leur vie quotidienne. Aussi, la mascotte de cette édition 2015 est-elle la chanteuse-compositrice congolaise Barbara Kanam, qui a fait preuve de conviction pour transformer sa passion pour la musique en carrière et devenir ainsi une des chanteuses les plus acclamées en Afrique, bien que ses parents eussent d’autres plans pour elle.
Ces mêmes qualités, Vlisco les perçoit au Bénin chez Huguette Bokpè Gnacadja, avocat au Barreau du Bénin, qui a un parcours remarquable en tant que consultante au sein du Comité des Nations Unies pour l’élimination de toutes formes de discrimination à l’égard des femmes (CEDEF) mais également sur l’élaboration des lois sur la protection et la défense des droits humains au Bénin et dans plusieurs pays de la sous-région. Chez Chantal Sylvie Tchiakpè aussi, présidente de l’ONG Oasis de Bonheur, initiatrice des «Restaurants du bonheur» au Bénin pour les personnes en difficulté.

LIRE AUSSI:  Autorisation de ratification de crédit au Parlement: 32,8 milliards F Cfa pour faire face aux changements climatiques

Après des études en Europe, elle est rentrée au pays et confrontée à la misère ambiante, elle a décidé de servir les autres, servir la nation. Son ambition, créer des centres sociaux dans chaque localité du Bénin pour allouer aux femmes les fonds nécessaires leur permettant de pouvoir démarrer des activités génératrices de revenus pour réaliser leurs rêves. C’est donc en raison de son sens de sacrifice au profit des personnes défavorisées que Vlisco l’a identifiée et nominée, jugeant que son parcours a quelque chose d’intéressant et peut être une source d’inspiration pour les jeunes filles qui souhaiteraient s’investir dans le social. Chez Ghislaine Claude Fagbohoun enfin qui n’a pas hésité à créer sa propre entreprise spécialisée dans les marchés publics. Une expérience qu’elle mène et qui lui permet d’être aujourd’hui la Trésorière générale de la Fédération des femmes entrepreneurs et femmes d’affaires du Bénin (FEFA-Bénin). Elle qui rêve de liberté et d’indépendance financière pour toutes les femmes du monde, a été identifiée pour le courage dont elle fait preuve en s’investissant dans un domaine généralement réservé aux hommes. En clair, un modèle pour la jeune génération et pour toutes les femmes qui rêvent d’indépendance financière, vante Vlisco.

A l’endroit de ces braves dames, l’ambassadrice Vlisco 2014, Monique Kotchofa Faïhun, a fait l’éloge du label le «Mois de la femme», énumérant les nombreuses actions auxquelles elle a pris part à ce titre, dont la visite à l’usine de fabrication des tissus Vlisco en Hollande ; une année faste donc pour elle qui, dit-elle, lui aura permis d’élargir son horizon et d’apprendre aussi à mieux appréhender les situations qui se posent à elle. Chacune des prétendantes à sa succession aimerait pouvoir vivre autant d’émotions, après toutes celles déjà vécues au cours de leur riche parcours professionnel. Elles considèrent le «Mois de la femme» comme une exhortation à croire profondément à la réalisation de soi, à travers la réalisation de ses rêves.
Quant à Lucette Johnson, responsable Communication et Marketing à Vlisco, elle soutient qu’une seule journée, le 8 mars, ne suffit pas pour magnifier la femme. D’où l’idée d’étendre la célébration à un mois. Et sous les auspices de Vlisco parce que depuis plus de cent ans, la marque a tissé des liens particulièrement forts avec la femme africaine. Par le concept « Vivez le rêve », a-t-elle poursuivi, il s’agit de convaincre que les rêves peuvent et doivent être vécus. Une exhortation donc aux femmes afin qu’elles ne se privent pas de vivre leurs rêves.

LIRE AUSSI:  Mono: 97,56 % de crédits délégués consommés en 2017

Le public décide…

Vlisco a décidé, comme les années précédentes, de faire intervenir le public dans le processus de désignation de la femme ambassadrice de Vlisco pour 2015. A cet effet, un service de SMS voting a été institué, des votes dans la boutique Vlisco sise à Ganhi, dans ses boutiques partenaires, au marché Dantokpa ; ainsi que des votes par internet. Ces votes sont ouverts pour la période du 1er au 26 mars prochain. Pour le vote dans les boutiques, des urnes seront disponibles ainsi que des voting card, et les consommateurs peuvent voter une fois par jour sans obligation d’achat. S’agissant du vote par SMS, les réseaux GSM MOOV et MTN sont mis à contribution.

Là, les votants peuvent opérer leur choix en envoyant au plus cinq (05) messages par jour. Ainsi, pour Huguette Bokpè-Gnacadja, le public aura à envoyer « VLISCO 1» au 95 87 10 10 (MOOV) ou au 61 10 39 39 (MTN). Sur les mêmes numéros, ils enverront «VLISCO 2» ou «VLISCO 3» selon qu’ils votent pour Chantal Sylvie Tchiakpè ou pour Ghislaine Claude Fagbohoun.
Enfin, il est possible pour le public de voter par internet, une fois par jour, sur le www.dream.vlisco.com
Au-delà de la reconnaissance des femmes battantes, Vlisco entend aussi promouvoir les créateurs de mode à travers le «Fonds pour Modélistes », qui aide les futures modélistes et tailleuses d’Afrique Centrale et de l’Ouest à vivre leurs rêves. Principalement, les modélistes et tailleuses débutantes sont encouragées à présenter leur business plan avant le 15 mars prochain pour avoir une chance de gagner des cours de couture de haut niveau, un kit professionnel de démarrage dans la mode et un financement.