3e édition du festival « Les échos de Lobozounkpa »: Le Centre célèbre l’art contemporain béninois

Par La Redaction,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


La 3e édition du festival «Les échos de Lobozounkpa» a été officiellement lancée, vendredi 20 décembre dernier, dans la commune d’Abomey-Calavi. Prévu pour durer trois jours, ce festival pluridisciplinaire a démarré par le vernissage de l’exposition « In Situ » suivi du concert Pépit’Art et du lancement de la performance Hors norme.

LIRE AUSSI:  «Accro»: Le premier hit de Sessimè chez Sony Music

Placée sous le thème «In Situ», la troisième édition du festival « Les échos de Lobozounkpa » interroge la relation entre le Centre et les habitants du quartier, les artistes et leur public et plus largement l’art et les sociétés. Dans un même mouvement. Elle a été l’occasion pour le public de découvrir le nouvel accrochage du petit musée de la Recarde et le renouvellement tant dans le fond que dans la forme de la bibliothèque. Ainsi, l’exposition collective « In Situ» propose des regards croisés sur la notion « In Situ». A travers des photographies et des vidéos de performances réalisées dans le quartier depuis l’ouverture du Centre, des installations et œuvres inédites, cette exposition témoigne des temps forts de rencontres et de partages qui unissent et ancrent le Centre et ses artistes dans l’environnement.
Au cours du lancement de cette troisième édition, le public a eu droit à la présentation du concert Pepit’art assuré par vingt-cinq enfants qui ont fait vibrer le Centre sur les rythmes traditionnels du Bénin revisités entre chants, danses et percussions. Ce spectacle est le fruit d’un travail de recherche autour du patrimoine immatériel, nourri d’une volonté d’ancrage dans la modernité.
Sébastien Boko, artiste sculpteur, affirme que « Les échos de Lobozounkpa » est un projet qui permet aux artistes, depuis trois ans, de s’exprimer. Il note que le festival propose en collaboration avec le collectif des artistes du centre et l’agence Dekart, un espace de découvertes, de rencontres et de réflexions autour des pratiques artistiques contemporaines dont l’exposition, les performances, les projections, les concerts, les spectacles de théâtres, de contes et d’ateliers jeune public.
Il est à rappeler que depuis le 6 février 2015, le quartier de Lobozounkpa a vu naitre le Centre, un espace artistique. Au-delà d’un penchant évident pour l’art contemporain, ce lieu de recherche, de création et de diffusion est ouvert à toutes les formes d’expression artistique. A travers ses infrastructures et la palette de ses activités, le centre constitue un véritable cadre de promotion de l’art et d’accompagnement des artistes.

LIRE AUSSI:  «Etha contest» d’Habib Dakpogan: Chronique pour un changement de comportement

Par Pascal AGUEHOUNDE