3e édition des « Dialogues en humanité au Bénin »: Porto-Novo, carrefour des échanges sous l’arbre à palabre

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Photo de famille des participants à l’ouverture des manifestations

Après 2014 et 2016, l’édition 2018 des « Dialogues en humanité au Bénin » s’est déroulée, du 11 au 19 mai dernier, à Porto-Novo. Les activités de cette troisième édition ont été rehaussées, vendredi 18 mai dernier, par le maire de Porto-Novo, Emmanuel Zossou et son collègue de Hamme Bel Air du Sénégal, Babacar Mbengue.

LIRE AUSSI:  Conseil municipal de Parakou: Des efforts pour renforcer l’accès aux services sociaux de base

« Education, Solidarité, Emergence », c’est le thème de la troisième édition des « Dialogues en humanité au Bénin » qui s’est déroulée, du 11 au 19 mai dernier, à Porto-Novo. Les activités regroupent surtout des jeunes, des élèves, des écoliers et des étudiants qui échangent et dialoguent sous l’arbre à palabre, comme dans le bon vieux temps en Afrique.

L’organisation de cette activité est une initiative d’un consortium d’Ong dont Femme action développement (Fad) et l’association Dô Massé, toutes membres du Réseau des dialogues en humanité dans le monde.
Les manifestations sont placées sous le parrainage de la mairie de Porto-Novo. C’est ce qui justifie la présence du maire Emmanuel Zossou, vendredi 18 mai dernier,aux côtés des organisateurs également soutenus par son collègue de Hamme Bel Air du Sénégal, Babacar Mbengue.
Le maire Emmanuel Zossou a salué le choix porté sur la ville capitale pour abriter cette manifestation qui promeut les dialogues sous « l’arbre à palabre » plein de vertus culturelles pour un monde de paix. Selon lui, ce choix n’est pas un fait du hasard d’autant que l’objectif visé par le réseau est en adéquation avec la vision de la mairie de Porto-Novo. « En prônant le dialogue, la paix sociale, l’éducation comme des enjeux mondiaux d’aujourd’hui et de demain à travers l’évènement qui vous réunit ici aujourd’hui pendant quelques jours, vous apportez votre pierre à un monde ouvert sur le ‘’vivre ensemble’’ », note le maire de Porto-Novo. Il trouve les « Dialogues en humanité » comme un carrefour entre l’humain, la nature, l’écologie, l’économie, le bien-vivre, la citoyenneté active, l’engagement des jeunes et l’art. Il invite l’assistance à voir comment approfondir les réflexions pour construire ensemble un monde de tolérance et d’amour.
Irène Koukoui Dèhoumon, présidente du comité d’organisation de cette édition, invite tout le monde, surtout la mairie de Porto-Novo, à prendre en main les Dialogues en humanité qui ne doivent pas être l’affaire d’une personne. Elle pense que c’est toute la nation qui doit y contribuer pour l’atteinte des objectifs notamment la solution à certaines questions qui sont aujourd’hui des défis de l’humanité telles le manque d’éducation, le réchauffement climatique. « Le système éducatif dans notre pays qui n’arrive pas à rimer avec le marché de l’emploi est une bombe à retardement », insiste Irène Koukoui Dèhoumon, avant d’annoncer les couleurs de l’édition 2020 des Dialogues sous-régionaux en humanité. Lesquels auront toujours lieu à Porto-Novo et vont réunir plusieurs délégations étrangères dont le Brésil, la France, l’Ethiopie, le Sénégal, le Togo et la Suisse. Elle plaide pour l’implication à fond de la mairie de Porto-Novo pour le succès de cet événement international.
Le maire de la commune de Hamme Bel Air, Babacar Mbengue assure l’organisation d’ores et déjà de son soutien pour la réussite de la quatrième édition des Dialogues en humanité.
Les manifestations ont également enregistré le soutien de plusieurs autres représentants d’Ong notamment du Togo, de la Suisse et du Bénin engagées pour la promotion des dialogues pour un monde de paix.

LIRE AUSSI:  Présumée persécution des Béninois au Togo: Une délégation du ministère des Affaires étrangères à Lomé