2e édition du concours d’anglais inter-collèges: Ceg Littoral, Saint Augustin et Coulibaly enlèvent les prix

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Education |   Commentaires: Aucun


L’édition 2019 du concours d’anglais inter collèges a connu son épilogue, mercredi 18 décembre dernier à Cotonou. Au terme des prestations, le Collège d’enseignement général Littoral a raflé les prix en interprétation féminine, poème et théâtre tandis que le Collège Saint Augustin et le Lycée Coulibaly ont gagné respectivement en chorégraphie et en interprétation masculine.

LIRE AUSSI:  Examen de Baccalauréat session 2018: 106 499 candidats à l’assaut du premier diplôme universitaire

Le Collège d’enseignement général Littoral en interprétation féminine, poème et théâtre, le Collège Saint Augustin en chorégraphie et le Lycée Coulibaly en interprétation masculine sont les grands vainqueurs de la deuxième édition du concours d’anglais inter collèges qui s’est achevé, mercredi 18 décembre dernier à Cotonou. Le jury présidé par Valentin Adjibotcha a évalué les cinq collèges participants suivant les critères ci-après : entrée sur scène, présentation, justesse des mots, mouvements sur scène, diction et communication avec le public. Le promoteur de cette initiative, Pascal Godonou, s’est dit heureux du bon déroulement de cette édition. Selon lui, ce concours initié depuis 2014, a pour objectif de détecter les talents en anglais. Pour lui, il faut inculquer la culture de la langue anglaise aux apprenants dans les établissements d’enseignement du pays. C’est le lieu pour lui de féliciter le gouvernement qui a pris toutes les dispositions pour l’enseignement de la langue anglaise au Bénin. Il compte sur les acteurs du système éducatif pour accompagner le gouvernement sur cette lancée.
Représentant le ministre chargé de l’Enseignement secondaire, Benoît Alokpon, directeur de cabinet, a félicité les organisateurs de ce concours. Pour lui, c’est un immense honneur pour le ministère d’être associé à cet événement qui permet de découvrir des talents en poème, théâtre et interprétation. A l’en croire, dans le cadre des réformes, le gouvernement a créé les classes culturelles dans les écoles pour l’émulation. Il a souhaité que le Bénin soit connu au-delà des frontières à travers ces genres d’initiatives. Signalons que tous les établissements ayant pris part à ce concours sont repartis avec des lots et une attestation de participation.

LIRE AUSSI:  Secteur éducatif : De bons points mais aussi des mauvais