2e édition du bicentenaire du sacre du roi Guézo à Abomey: Sous le signe de l’unité renouvelée

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun| 202 lecteurs


Ce samedi 30 novembre se sont poursuivies à Abomey, les manifestations marquant la deuxième édition du bicentenaire du sacre du roi Guézo. Une célébration placée sous le signe de l’unité renouvelée et la tenue de la cérémonie traditionnelle dénommée «Ganmêvo».

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la femme: Royal Air Maroc souhaite le meilleur pour les femmes

Cette commémoration a mobilisé ce samedi un monde impressionnant de personnalités venues soutenir l’évènement qui se déroule par séquences. On pouvait noter la présence du roi de Danxomè, Kêfa Sagbadjou, des dignitaires et cardinaux et notables d’Abomey, du maire d’Abomey, du ministre de la Culture, Jean- Michel Abimbola et bien d’autres invités de marque. Tous présents au palais Gbècon-Hounli du roi Guézo autour de Daah Miminvo Yamongbè Guézo, président du comité d’organisation du bicentenaire du sacre du roi Guézo. Pour ce dernier, la manifestation est le résultat d’un long processus qui a démarré en 2018, l’année commémorative des 200 ans de l’intronisation du Roi Guézo (1818-2018). Au-delà du devoir de mémoire vis-à-vis des rois du Danxomè, et particulièrement de Dada Guézo, le 9e souverain de la dynastie Houégbadja, « c’est à une véritable célébration de nos valeurs de civilisation que nous aurons droit pendant les dix jours à venir », annonce Daah Miminvo Yamongbè Guézo. Il rend hommage au président Patrice Athanase Guillaume Talon pour les précieux accompagnements dont l’organisation bénéficie depuis 2018, mais aussi l’intérêt et l’engagement personnel pour la sauvegarde de notre patrimoine culturel.
La 2e édition, cette année, du bicentenaire du Roi Guézo est célébrée sous le signe de l’unité renouvelée” et sous les auspices de Dada Kêfa Sagbadjou Glèlè, avec l’organisation et la tenue de la cérémonie traditionnelle dénommée “Ganmêvo”. Il s’agit d’une grande cérémonie dédiée à tous les rois, faite d’hommages aux douze souverains du Danxomè, de libations et d’exécution des chants et danses royaux, tous les jours, du 1er au 9 décembre prochain, soit durant neuf jours.
Abondant dans le même sens, le ministre Jean-Michel Abimbola rappelle que l’histoire enseigne que Guézo fut un souverain réformateur. Grand homme d’Etat et fin diplomate, il a marqué son temps dans plusieurs domaines. Le riche programme de cette année essentiellement focalisé sur le culte aux mânes des rois du Danxomè fait d’invocations, de louanges et des cérémonies royales « Ganmêvo» conforte l’idée de la grandeur de ce monarque.
Jean Michel Abimbola rappelle aussi que c’est à ce roi que «nous devons en effet la création d’une armée, un corps de soldats permanents ainsi que la formation d’une unité d’élite féminine, nos célèbres amazones dont la bravoure et la ténacité légendaires ont inspiré l’identité visuelle de la destination Bénin que le gouvernement du président Patrice Talon envisage de concrétiser ».
Cette commémoration a été surtout marquée, comme c’est de tradition, par les passages des groupes de musique traditionnelle typiquement d’Abomey. Moment privilégié par les artistes présents pour revisiter les bonnes actions connues du roi Guézo.
Puis la cérémonie a pris fin par les bénédictions du roi de Danxomè, Dada Sagbadjou Kêfa Glèlè, soutenu par des sages, têtes couronnées et notables présents. Des bénédictions sur ces manifestations qui contribuent à une meilleure prise de conscience de la valeur du patrimoine béninois.

LIRE AUSSI:  Journée inter-forces armées dans le Couffo: L’aumônerie militaire engage les hommes en uniforme à resserrer les liens