2e congrès ordinaire du Syntra-Justice: Cakpo Besse reconduit au poste de secrétaire général

Par Ariel GBAGUIDI,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun

Le nouveau bureau du SYNTRA-JUSTICE

Le Syndicat des travailleurs de la Justice (Syntra-Justice) a tenu, en fin de semaine dernière, son deuxième congrès ordinaire. Au terme des travaux, Kuassi Cakpo Besse a été réélu au poste de secrétaire général. Ces assises coïncident avec le vingtième anniversaire de création de l’organisation syndicale.

LIRE AUSSI:  Prolifération des actes des faussaires opérant au TPI de Cotonou :Me Abou Séidou, greffier en chef, appelle à la vigilance

Kuassi Cakpo Besse est réélu à la tête du Syndicat des travailleurs de la Justice (Syntra-Justice), au terme des travaux du 2e congrès ordinaire de l’organisation syndicale. Un congrès placé sous le thème « Dialogue social : satisfaction ou résignation des travailleurs». Pour les membres du Syntra-Justice, ce fut un double événement car ce deuxième congrès ordinaire, coïncide avec les vingt ans d’existence du syndicat.

Durant les travaux, les travailleurs de la justice ont examiné, amendé et adopté plusieurs documents dont le rapport de la tournée syndicale effectuée par le bureau sortant. Ils ont également formulé des doléances à l’endroit de la première autorité de leur ministère.
Vendredi, dernier jour de ces assises, le secrétaire général réélu et les dix-sept autres membres de son bureau, ont été installés par la présidente du présidium ayant conduit les travaux. A la suite de cet exercice, Kuassi Cakpo Besse dresse un réquisitoire s’agissant des conditions de vie et de travail du personnel du ministère.

LIRE AUSSI:  Journée internationale de la Femme à la Sbee: L’Amifa outille les femmes agents du front office

Très touché par le discours du Sg Syntra-Justice, le représentant du ministre de la Justice, Victorien Affo, a invité les syndicalistes à « ramener la balle à terre ». «J’ai entendu dans beaucoup de discours des mots de déception, de découragement, … », regrette le chef service ressources humaines et dialogue social du ministère de la Justice. Il ajoute que les autorités du ministère sont conscientes des maux qui minent le secteur mais que c’est ensemble avec les travailleurs que les solutions appropriées seront trouvées.

Victorien Affo informe, par ailleurs, que des actions sont en cours pour améliorer les conditions de vie et de travail des agents sans que ces derniers en soient informés. Il donnera quelques exemples d’actions en cours, lesquelles figurent dans le chapelet de revendications du Syntra-Justice, et invite, de ce fait, les syndicalistes à la patience. « Je voudrais que vous encouragiez les syndiqués, et les ameniez à espérer… Chers congressistes, faites-nous confiance, vos préoccupations ne sont pas tombées dans l’oreille d’un sourd… », rassure le représentant du ministre.
Notons que la cérémonie d’installation du nouveau bureau du Syntra-Justice a connu la présence des représentants des centrales et confédérations syndicales et du barreau du Bénin.