2e arrondissement de Natitingou: Marguerite Daraté fait le point des réalisations

Par Didier Pascal DOGUE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La conseillère communale, élue du 2e arrondissement de la commune de Natitingou, Marguerite Gnotodera Daraté, a organisé, lundi 24 septembre dernier, une séance de reddition de comptes. Ladite séance s’est déroulée à l’ex-CPR en présence du maire Antoine N’Dah et des responsables politico-religieux.

LIRE AUSSI:  Journée scientifique sur le code de l’information :Les avancées et les limites du document décryptées

La séance publique de reddition de comptes à laquelle s’est prêtée l’élue du 2e arrondissement de la commune de Natitingou, Marguerite Gnotodera Daraté, s’inscrit dans le cadre des textes qui régissent la décentralisation. Elle lui permet d’informer les populations des réalisations de la mairie en leur faveur. 

Son exposé couvre, déclare-t-elle, la période de 2015 à ce jour et vise à les informer des réalisations de la commune à leur profit et à recueillir leurs besoins et suggestions pour améliorer la gouvernance.
Au titre de 2015, elle relève comme réalisations, la construction d’un hangar au marché central de Natitingou, la réalisation de deux forages équipés de pompe à motricité humaine à Ourborna. Pour 2016, elle note globalement la réfection d’un module de trois classes avec bureau et magasin à l’école primaire publique de Boriyouré, la construction de boutiques et hangar au marché central de la ville, la réalisation d’études techniques des travaux d’aménagement de l’axe RNIE3-Ancien cimetière de Dassagaté (voie Ddemp) et la construction d’un module de deux classes plus bureau et magasin à l’école primaire publique de Boriyouré. Pour 2017, elle mentionne l’acquisition de matériel pédagogique pour les écoles maternelles et primaires publiques, la construction de la clôture de la résidence du maire, la construction d’une clôture en grillage au marché central de la ville et l’achat de mobiliers de bureaux pour les arrondissements. Au titre de 2018, elle cite les projets Arch et PEJ et le lancement de l’asphaltage de 7km de voie dans le 2e arrondissement à réaliser.
S’agissant des difficultés rencontrées, elle évoque la politisation des décisions qui ne favorise pas les votes en session, la non-implication des élus aux sessions d’arrondissement et le manque de cohésion entre les élus du 2e arrondissement. Quant aux perspectives, elle souhaite vivement la présence des élus du 2e arrondissement aux sessions et la disponibilité d’informations utiles pour le bien des populations de sa sphère de compétence. A l’en croire, elle fait partie d’un trio composé du premier adjoint au maire de la ville, du chef du 2e arrondissement et d’elle-même.
La séance de reddition de compte a été facilitée grâce au Programme de renforcement des capacités d’action des femmes (Recafem phase 4) qui a mis en place le projet d’éveil et de renforcement du leadership féminin qui vise l’implication des populations dans la reddition de compte du 2e arrondissement.

LIRE AUSSI:  Gestion des ordures ménagères à Parakou: 22 tricycles mis à disposition des Ong par des cadres natifs