1re session ordinaire du Cnds: Les dossiers sur l’état de l’institution au menu

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


La première session ordinaire du Conseil national du Dialogue social (Cnds) au titre de l’année 2021, lancée, lundi 15 mars dernier à Cotonou, est consacrée aux dossiers liés à la bonne marche de l’institution. Guillaume Attigbé, président du Cnds, s’est félicité de la décrispation notée au cours de l’année 2020 et a convié les conseillers de l’institution à prendre part activement aux travaux en vue de contribuer à l’enracinement du dialogue social au Bénin.

LIRE AUSSI:  Lancement de «55h : l’innovathon de la Francophonie»: Pour la création d’applications numériques au service de l’environnement

Guillaume Attigbé, président du Conseil national du Dialogue social (Cnds), a procédé, lundi 15 mars, à l’ouverture des travaux de la première session ordinaire de l’institution à Cotonou. Pendant deux semaines, les conseillers du Cnds vont se pencher sur les dossiers liés à la bonne marche de l’institution. « Nous aurons l’occasion d’examiner et d’adopter le rapport sur l’état du dialogue social au Bénin au titre de l’année 2020», a-t-il déclaré. C’est le lieu pour lui de se féliciter de la décrispation notée au cours de l’année 2020. « L’année 2020 a connu très peu de remous sociaux en raison de la poursuite des efforts entamés les années précédentes en matière de satisfaction des revendications des travailleurs et de l’amélioration dans le fonctionnement des organes nationaux de dialogue social», a-t-il poursuivi.

A l’en croire, cette paix sociale découle de la nouvelle approche adoptée par le chef de l’Etat Patrice Talon et les défenseurs de la classe ouvrière, se traduisant par des rencontres périodiques pour évaluer les relations entre les pouvoirs exécutif et social. Pour lui, le dialogue social a toujours constitué le socle de tout développement durable, qu’il soit politique, économique, social ou environnemental. «Un dialogue social est un outil indispensable pour l’amélioration du travail et des revenus », a-t-il indiqué. Satisfait des efforts des partenaires sociaux face à la crise du coronavirus, il a invité les participants à faire violence sur eux-mêmes en matière d’assiduité et de rigueur afin de montrer leur attachement à la bonne marche du dialogue social. Selon Guillaume Attigbé, président du Cnds, plusieurs communications et échanges relatifs aux propositions d’amendements à apporter aux textes fondamentaux du Cnds vont également meubler les travaux de cette session qui s’achève le 2 avril prochain.

LIRE AUSSI:  Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme: Les Osc sensibilisées