1re édition de Project Week 2020: Révolutionner l’examen clinique par le numérique

Par Christian HOUNONGBE,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun


Dans le cadre de la première édition de Project Week 2020, les étudiants de l’école d’expertise informatique Epitech Bénin ont réfléchi du 6 au 11 janvier dernier à Cotonou, sur les besoins spécifiques des potentiels utilisateurs de la sonde écho-stéthoscopique EchOpen. L’objectif de cette initiative est de révolutionner l’examen clinique et de faciliter la prise en charge rapide des patients dans les hôpitaux au Bénin.

LIRE AUSSI:  Edito: Non-sens !

Faire connaître les besoins des acteurs de la santé, en se basant sur leur parcours d’utilisateur de la sonde écho-stéthoscopique en situation de sages-femmes, médecine communautaire rurale, médecine hospitalière urbaine et péri urbaine. C’est l’objectif de la première édition de Project Week 2020 qui a réuni, du 6 au 11 janvier dernier à Cotonou, des étudiants en informatique et de jeunes apprenants de l’école d’expertise informatique Epitech Bénin. Regroupés par identité professionnelle dans les secteurs de la santé, du design et du montage de projets, ils ont réfléchi sur certains aspects technologiques de la sonde: sécurisation, connectivité et partage des données, applications et solutions de e-learning. Selon le site cio-mag.com, tenant compte des propositions d’amélioration de la sonde collectées sur le terrain, les participants ont restitué samedi 11 janvier dernier au sein de l’Agence de Sèmè City, les résultats de leurs travaux à travers des pitchs devant un jury. C’est l’occasion pour les sept équipes présentes de participer à un challenge où il a été question de reproduire et de présenter un canevas comprenant : le parcours utilisateurs et l’identification des points de friction, le prototypage d’une offre de service et un dossier avec des recommandations techniques.

LIRE AUSSI:  Scolarité et sexualité précoce: L’équation des grossesses non désirées

MedTech enlève le premier prix

Au terme des présentations, MedTech est venu en tête et a remporté le premier prix pour avoir proposé un prototype d’application mobile pouvant fonctionner avec l’écho-stéthoscope. Le prix coup de cœur est allé à l’équipe Thanos.
« L’idée, c’est de recenser tous les besoins que nous n’avons pas forcément identifiés pour pouvoir les implémenter dans la solution EchOpen et arriver avec quelque chose qui va être adapté aux sages-femmes, aux professionnels de santé dans les hôpitaux, en zones rurales et dans un contexte qui est un peu différent de celui qu’on connaît en France », explique Mathlide Matringue, community manager chez EchOpen, membre de la mission d’organisation de Project Week 2020 à Cotonou. Pour elle, le Bénin a été choisi pour déployer l’EchOpen à cause de l’engouement du pays pour le numérique et à l’e-santé en particulier. « Le Bénin représente très bien les différents contextes d’utilisation de la sonde d’EchOpen à la fois en milieu urbain, en milieu hospitalier et aussi dans les zones isolées », a-t-elle ajouté. « Cela nous permet de pouvoir tester la globalité du projet. Les phases pilotes du projet seront lancées en 2021», assure Mathilde Matringue.