1ère édition de la Nuit du micro ouvert au Centre culturel américain:Pour détecter des «Martin Luther King Jr» au Bénin

Par zounars,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Dans le cadre de la célébration de la journée Martin Luther King Jr, l’ambassade des Etats-Unis près le Bénin a organisé, à l’intention de la jeunesse béninoise un concours dénommé “Nuit du micro ouvert”. Cette cérémonie qui a connu une forte mobilisation des jeunes s’est déroulée, mercredi 21 janvier dernier, au Centre culturel américain (CCA).

LIRE AUSSI:  Célébration de « Pierre sacrée »: La divinité « Ata Kpessou » sous les projecteurs

Dénommée «Open Mic Night», c’est-à-dire «Nuit du micro ouvert» en français, la compétition, initiée par l’ambassade des Etats-Unis près le Bénin dans le cadre de la célébration de la journée Martin Luther King Jr, a connu la participation de 19 jeunes Béninois. En effet, le 19 janvier dernier, le peuple américain a une fois encore rendu hommage à celui qui est considéré comme l’un des ardents défenseurs de l’égalité entre les races au pays de l’Oncle Sam. A Cotonou, pour mieux marquer cette journée, la représentation diplomatique américaine a décidé, à travers la compétition «Open Mic Night», de détecter des jeunes talents qui seront, peut-être, les futurs «Martin Luther King Jr». Ceux-ci étaient en compétition dans quatre catégories, à savoir, la danse, les chansons, le poème et le discours.

Dans son discours d’ouverture, la directrice des affaires publiques par intérim à l’ambassade des Etats-Unis, Carolyn Turpin, a expliqué que l’objectif de la compétition est d’identifier parmi les jeunes Béninois les «Martin Luther King Jr» de demain. «Martin Luther King Jr» était un jeune extraordinaire de son temps. En cette période où nous nous souvenons de lui, j’ai la ferme conviction que le Bénin regorge également de jeunes talents aussi charismatiques que lui, déclare-t-elle.
Elle a, par ailleurs, émis le vœu de voir les années à venir, la jeunesse béninoise marquer le développement et l’histoire de son pays, tout comme l’avait fait Martin Luther King en influençant l’histoire des Etats-Unis et en contribuant à un meilleur changement de son pays.
Devant le public et les membres du jury, les compétiteurs ont pris le devant de la scène. Et, durant plus de deux heures d’horloge, ils ont planché chacun devant les membres du jury et du public. Au terme du concours dans la catégorie danse, c’est Francis Soglo qui a reçu le trophée. Juste-Bernace Amendiet lui, est reparti avec le trophée du meilleur chanteur, et dans la catégorie poème ou slam, c’est à Précieuse Sèmanou qu’est revenu le trophée. Enfin dans la catégorie discours, Flore Sèssinou est sortie gagnante.
Le grand prix appelé “champion des gagnants” de la meilleure performance toutes catégories confondues est revenu à Précieuse Sèmanou.
En plus du trophée, elle a reçu une tablette Kindle Fire H7.
Très heureuse de s’être hissée haut avec ce grand prix, elle s’est confondue en remerciement et a témoigné toute sa gratitude aux organisateurs dudit concours. «Ce prix est un signe d’encouragement à aller plus loin et être une battante comme Martin Luther King Jr», a-t-elle laissé entendre.

LIRE AUSSI:  9e édition du Concours Plumes dorées : Les finalistes connus