11e édition du Masa: Belle entame pour le Bénin !

Par Josué F. MEHOUENOU,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


Les deux comédiennes ont joué la première partie de leur spectacle, « 25 décembre » dimanche 8 mars sous la coordination du metteur en scène Didier Nassègandé. « 25 décembre » qui a été quelque peu étoffé et revu est annoncé comme l’une des pièces de théâtre majeures attendues à Abidjan. Il y aura également des tours de magie avec à la manette Thibaut Adotanou. L’homme entend sortir plus d’une astuce pour épater le public du Masa.
Autre révélation du Bénin au Masa, « Les Petit’Arts ». Ce groupe de jeunes musiciens en provenance de Mèdédjonou fera deux scènes qu’on pourrait bien deviner, époustouflantes. Les jeunes pousses encadrées par Albert Hounga étaient déjà au centre de toutes les attentions à la cérémonie d’ouverture du Masa. Jeunes et talentueux, ils ont très vite captivé les regards et l’écoute par leur animation. Sur scène, ils feront sans aucun doute, plus d’effets.
A leurs côtés, les aînés de Oshala. L’avantage pour le Bénin de se faire représenter par ce groupe qui propose un spectacle inédit, un mélange de danses, de réalités Vodoun et culture, c’est de démystifier aux yeux du public et surtout de la population ivoirienne, le regard négatif sur la culture béninoise et singulièrement le Vodoun. Et si cela était fait, pourquoi ne pas se laisser aller sur des airs de salsa à la béninoise proposés par Jospinto ? Avec son orchestre, l’homme promet de faire danser tous les spectateurs du Masa. Samedi nuit, à la veille de son premier show, le chef de l’Orchestra Jospinto était plus que serein. « Tout est ok ». D’un salsero à un autre, il n’y a qu’un pas de danse pour retrouver Laurent Hounsavi, lui aussi présent pour représenter le 229 à la grand-messe des arts et de la culture. Le Masa verra également prester Koudy Fagbémi, l’une des jeunes et montantes voix de la musique béninoise.
Spectacles du jour
Laurent Hounsavi et son orchestre sont attendus à Yopougon pour leur premier spectacle alors que du côté de l’Institut français d’Abidjan, les Petit’Arts seront sur scène.

LIRE AUSSI:  Promotion des langues nationales et éducation des adultes: L’alphabétisation réclame 2% du budget de l’Education nationale