10è édition du concours national d’arts scolaires: Des innovations pour encourager davantage les jeunes talents

Par zounars,

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun


C’est en présence du ministre en charge de la Culture Paul Hounkpè, du directeur du Centre culturel chinois, du promoteur du Concours national d’arts scolaires (CONAASCO) et d’autres acteurs de la culture béninoise, qu’a eu lieu le samedi 20 août dernier, au Centre culturel chinois de Cotonou, le lancement officiel de la 10è édition dudit concours. A cette occasion, la coordonnatrice de l’évènement n’a pas manqué d’exposer les particularités de ladite édition.

LIRE AUSSI:  Lancement de son 5e album : GG Lapino sort «Jusqu’au bout»

La peinture, la sculpture, l’écrit illustré et le design, voilà les quatre disciplines artistiques dans lesquelles vont compétir les 120 lauréats, ceux de la 1ère à la 9è édition du Concours national d’arts scolaires (CONAASCO). Les quatres meilleurs lauréats des quatre disciplines auront chacun, droit à une bourse d’études d’une valeur de 5 000 000 FCFA en Chine et à enveloppe de 200 000 FCFA. Par ailleurs, une voiture Nissan est prévue pour le premier prix. «La 10è édition du CONAASCO innove par ses récompenses attrayantes et attractives».C’est ce que la coordonnatrice du concours, Judith-Bernice Adivignon, a laissé entendre à l’ouverture de la cérémonie. Rappelant que le thème de cette édition est : «Le parcours», afin que les anciens lauréats puissent poursuivre leur rêve, la coordinnatrice a fait savoir aux candidats, qu’ils doivent produire deux œuvres qu’ils déposeront au plus tard, le 22 septembre prochain. La délibération se fera le 26 septembre. Judith-Bernice Adivignon n’a pas oublié de préciser que l’ambassade de Chine près le Bénin, à travers le Centre culturel chinois est le partenaire privilègié qui soutient le projet CONAASCO. Cette collaboration permet selon elle, au CONAASCO de faire exprimer chez les jeunes, le rêve du bien-être et le songe du mieux-être en leur permettant d’aiguiser leur imagination sur la meule de la compétition.

LIRE AUSSI:  Sortie discographique: Faty signe « Toute une vie »

Le ministre de la Culture, de l’Alphabétisation, de l’Artisanat et du Tourisme, Paul Hounkpè, en a profité pour féliciter le promoteur de cette activité culturelle et annuelle, Patrick Idohou et l’ambassade de la Chine à travers le directeur du Centre culturel chinois, Baï Guangming pour l’effort consenti dans la réussite sans failles de ce concours. Aussi, a-t-il exhorté les candidats, à devenir des modèles, promoteurs de la culture béninoise. Puisque, pour lui la culture est au début et à la fin de tout développement. Baï Guangming, directeur du Centre culturel chinois, a quant à lui renouvelé les sincères soutiens de son pays à l’endroit du promoteur de ce projet, qui vient valoriser la culture béninoise et contribuer à son développement. Par ailleurs, «la Chine continuera à octroyer des bourses aux meilleurs lauréats afin qu’ils puissent découvrir la culture chinoise et renforcer leurs connaissances, a-t-il ajouté. Au cours de la cérémonie, les invités ont eu droit à plusieurs prestations dont celles de la compagnie Super Ange, qui, à travers différents tableaux et pas de danses, a impressionné l’assistance.