Inondations à Athiémé: Des sinistrés contraints au déplacement

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

 

Le débordement du fleuve Mono contraint désormais des familles entières au déplacement de leur milieu de vie. C’est du moins le cas notamment à Athiémé où l’ampleur des inondations dues à la crue du fleuve défraie la chronique. Le déplacement a effectivement commencé dans l’après-midi de ce mardi 15octobre 2019 où les premiers sinistrés ont quitté Lonou, un hameau de l’arrondissement de Dedekpoè et Gbédji, un des trois quartiers d’Athiémé centre. Aidés de la police fluviale et des autres acteurs de la plate-forme de réduction des risques et catastrophes, ils ont rejoint le siège de l’arrondissement central où ils campent depuis quelques heures.  En tout, c’est près de quarante personnes dont des vieillards et des nourrissons qui occupent ce site. La commune d’Athiémé abrite en tout, cinq sites d’accueil à raison d’un site par arrondissement. Fuyant la furie des eaux fluviales qui se sont emparées de leurs habitations et exploitations agricoles, les sinistrés appellent à l’aide de tous. En dépit de quelques nattes ainsi que des bouteilles d’huile et d’un peu de riz, toutes choses prélevées certainement du don gouvernemental remis le vendredi 11 octobre dernier, dont ils ont bénéficié dès leur installation, les sinistrés estiment leurs besoins plus importants. Au nom du groupe (des sinistrés), la cultivatrice Agbadji  Abalo demande plus de nattes, de moustiquaires, des vêtements, de vivres et des ustensiles de cuisine. Rappelant combien les eaux ont détruit tous leurs investissements agraires ainsi que leurs habitations, qui sont pour la plupart construites en terre battue, la porte-parole prie les personnes de bonnes volontés de les assister pour la reconstruction dès l’assèchement des eaux.

Du reste, il faut signaler que la sécurité du site d’accueil et des actions de sensibilisation sont assurées par des éléments de la Croix rouge. “De façon concrète, nous sommes ici pour sensibiliser sur les règles d’hygiène et d’assainissement et référer les potentiels patients vers les centres de santé”, a expliqué Mesmin Coffi, président du comité local Croix rouge Athiémé.

Festival du sport féminin du Mono : Les meilleures sélections connues

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

Le Festival du sport féminin du Mono était à sa deuxième édition, le mercredi 11 septembre dernier à Lokossa où des athlètes dames ont défendu les couleurs de leur commune respective en football, en handball et en basketball. Au terme des différentes compétitions, les meilleures communes sur le plan sportif sont connues.

Organisé par la direction départementale en charge des sports, le Festival du sport féminin du Mono a mobilisé les sélections des six communes jusque tard dans la soirée, du mercredi 11 septembre dernier, où il a livré son épilogue, les sélections victorieuses des différentes disciplines.

En football, ce sont les dames de la commune de Bopa qui l’ont emporté (1 # 0) contre leurs congénères de Houéyogbé, en phase finale. Bopa sera rejoint sur le podium par les communes de Comé et de Grand-Popo respectivement victorieuses en basketball et en handball dont les matches sont livrés en poule de trois sélections. A noter qu’en football, les sélections se sont affrontées dans le format linéaire. Au-delà des prix attribués aux dames ayant honoré leur commune de provenance respective, l’objectif du festival du sport féminin est non seulement de constituer des sélections du niveau départemental mais aussi de voir émerger des talents à l’image de la star internationale de Basket-ball, Isabelle Yacoubou, a expliqué au lancement des hostilités sportives, Iquel Anani, directeur départemental des Sports. Appuyant ces propos, le secrétaire général de la préfecture de Lokossa, Arnaud Agon, a fait savoir que le sport constitue en soi un levier de l’unité nationale et de la diplomatie. Et par ricochet, il constitue un levier de développement des nations. Ce qui s’entend, poursuit-il, comme des valeurs ajoutées motivant l’attention que le chef de l’Etat accorde à ce secteur dans ses réformes. Du reste, il faut noter que toutes les six communes du Mono ont répondu présentes à l’édition 2019 du festival du sport féminin. Notamment dans la discipline handball où chacune d’elles a présenté au moins une sélection contrairement au football et au basketball. Les communes d’Athiémé et de Comé furent absentes au football tandis que Bopa et Houéyogbé n’ont pu présenter la moindre sélection au basketball. Le terrain des sports de main et le stade communal de Lokossa ont servi de cadre aux différentes compétitions du festival.

 

Système éducatif du Mono : Des cantines scolaires cambriolées à Kpètou

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

Destinées au maintien des enfants dans le système éducatif en vue d’une amélioration des rendements scolaires, les cantines de l’école primaire publique de Kpètou, un quartier de Comè, dans le département du Mono, sont devenues la cible de personnes sans foi ni loi. Les vivres destinés aux apprenants font souvent l’objet de cambriolage et les échos de ces vilains actes sont remontés au gouvernement qui a dépêché une délégation sur le terrain.

… Lire +

Table ronde sur la filière manioc dans le Mono: Gropere et ses partenaires pour une nouvelle performance

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

Des participants à la table ronde visitant les produits de la mini-foire

Des organisations paysannes spécialisées dans la production et la transformation du manioc, venues des six communes du Mono participent, les 28 au 29 novembre à Sè, à une table ronde sur la filière. Initiée par l’Ong Groupement pour la promotion et l’exploitation des ressources de l’environnement (Gropere) avec l’appui financier de la Belgique à travers Louvain coopération, cette rencontre vise à faire le bilan du chemin parcouru en vue de relancer les activités sur de nouvelles bases.

… Lire +

Pour le gouvernement et des élections pacifiques: La communauté des religions endogènes du Mono célèbre un culte

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

Des dignitaires des religions endogènes implorant les dieux

 La maison de feu Sossa Guèdèhounguè à Doutou, dans le Mono, a servi de cadre ce mercredi 14 novembre à un culte des religions endogènes pour la réussite du régime du Nouveau départ et implorer la paix lors des prochaines échéances électorales. C’était sous la direction du leader de la communauté des adeptes desdites religions, Sa Majesté Adanyro Agassa Guèdèhounguè et du deuxième secrétaire parlementaire, Dakpè Sossou.

… Lire +

Assistance aux couches vulnérables dans le Mono: Plus de six millions de francs Cfa octroyés

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

Plus de six millions francs Cfa octroyés à 96 citoyens

L’hôtel de ville de Grand-Popo a servi de cadre, hier lundi 29 octobre, au démarrage de la remise effective des secours nationaux aux couches vulnérables du Mono par Hortense Laure Dotou, directrice départementale en charge des Affaires sociales. Dans l’ensemble des six communes du département, c’est une cagnotte de 6 504 000 francs Cfa qui est en train d’être mise à disposition de 96 personnes.

… Lire +

Dialogue social: Des travailleurs du Mono informés des attributions du Cnds

Par Désiré C. VIGAN A/R Mono Couffo,

Le Conseil national du dialogue social (Cnds) a échangé, mardi 23 octobre dernier, avec les représentants des syndicats du Mono et certains corps socio-professionnels du département à la salle de conférence de la préfecture de Lokossa. Les échanges ont porté sur les attributions de l’organe et la vulgarisation de la charte nationale du dialogue social entre le gouvernement, le Conseil national du patronat et les centrales et confédérations syndicales des travailleurs du Bénin.

… Lire +

Police républicaine: Le général Nazaire Hounnonkpè dope le moral des unités du Mono

Par Valentin SOVIDE, AR/Zou-Collines,

Le directeur général de la Police républicaine, le général Nazaire Hounnonkpè, a échangé, vendredi 19 octobre dernier, à la préfecture de Lokossa, avec les chefs d’unité du Mono dans le cadre d’une tournée nationale initiée en vue de dissiper des points d’ombre et remettre de l’ordre au sein des différents détachements.

… Lire +