Braquage mortel d’un militaire à Porto-Novo: La Police arrête trois suspects

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Le directeur départemental de la Police républicaine

Les présumés auteurs du braquage mortel perpétré sur le militaire Charles Zinsou Adjakotan à l’aube du mercredi 3 octobre dernier à Porto-Novo, ont été arrêtés. Au nombre de trois, ils sont actuellement aux mains de la Police républicaine, en attendant leur présentation à la justice.

… Lire +

Braquage à Porto-Novo: Un militaire abattu et sa moto emportée

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Un sous-officier des Forces armées béninoises en service à la direction de l’organisation du personnel de l’Armée (Dopa) à Cotonou a été la cible des malfrats dans la matinée de ce mercredi 3 octobre, au quartier de Tokpota-Davo dans le cinquième arrondissement de Porto-Novo. Il a été froidement abattu par les hors-la loi qui ont emporté sa moto de marque Haoujoue.

… Lire +

Braquage du 16 août dernier à Porto-Novo: Deux présumés auteurs mis aux arrêts

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Les éléments de la Police républicaine ont réussi à mettre le grappin sur deux des présumés malfrats ayant braqué, jeudi 16 août dernier, une motocycliste sur la voie principale Porto-Novo – Akpro-Missérété à hauteur du marché de Ouando. Les deux braqueurs sont actuellement gardés en lieu sûr en attendant que la main soit mise sur les autres membres de la bande, informent des sources concordantes proches du dossier. La Police républicaine aurait bénéficié, dans le cadre de cette enquête, d’une franche collaboration de la population qui n’a pas hésité et de façon désintéressée, à mettre la puce à l’oreille aux agents de police en donnant des informations utiles.

… Lire +

Braquage du 16 août dernier à Porto-Novo: La hiérarchie policière met à prix les têtes des malfrats

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Le Haut commandement de la Police Républicaine

Le Haut commandement de la Police républicaine s’engage à donner une forte et inoubliable récompense à celui ou celle qui donnera des informations crédibles devant permettre d’interpeller les auteurs, co-auteurs, complices ou éventuels commanditaires du braquage sanglant perpétré, jeudi 16 août dernier, sur une motocycliste sur la voie principale Porto-Novo – Akpro-Missérété à hauteur du marché de Ouando.

… Lire +

Vol de 1,2 milliard F Cfa de la Bceao en mai 2016: La Police arrête le présumé cerveau du braquage

Par Thibaud C. NAGNONHOU, A/R Ouémé-Plateau,

Fin de maquis pour le présumé suspect du braquage, le 11 mai 2016, du véhicule d’une société spécialisée en transfert de fonds qui est allé récupérer une somme de 1,2 milliard F CFA de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) à Cotonou pour ravitailler les banques secondaires. Le sieur A. N., agent de cette même société et qui serait le cerveau de l’opération, a été finalement arrêté dans l’après-midi du vendredi 11 mai dernier, soit exactement deux ans après le coup inédit. Selon des indiscrétions concordantes, il a été appréhendé au niveau du carrefour Erevan à Cotonou par des éléments de la Police républicaine en stationnement à ce poste. Il était en compagnie de certains de ses amis quand les policiers ont mis le grappin sur lui. Cet ancien employé de la société de convoyage de fonds est actuellement gardé à vue en lieu sûr à Cotonou par la Police républicaine pour la suite de l’enquête.      

Pour rappel, le vol a été perpétré aux environs de 9h dans la matinée du mercredi 11 mai 2016, derrière le camp Ghézo non loin de la Bourse de Travail à Cotonou. Des informations collectées au moment des faits, il ressortait que la trajectoire du véhicule blindé sorti des locaux de la Bceao et contenant ladite somme a été détournée de sa destination initiale par l’un des membres de l’équipe de convoyage. Arme au poing, il aurait réussi à tenir en respect deux de ses collègues en l’occurrence le conducteur et celui qui est assis au côté non chauffeur. Les sacs contenant les liasses de billets de banque ont été transférés dans une autre voiture de marque Crv qui suivait le véhicule blindé. Alertés, les éléments de la compagnie de gendarmerie de Cotonou n’ont pas pu mettre la main sur lui depuis le 11 mai 2016 jusqu’au vendredi 11 mai dernier où a pris fin sa cavale.