Réhabilitation de la cité lacustre de Ganvié: L’oeil vigilant du ministre Abimbola

Par Ariel GBAGUIDI (Stag.),

  Rubriques: Culture |   Commentaires: Aucun| 293 lecteurs


Soucieux de l’évolution des travaux du projet « Réinventer la cité lacustre de Ganvié », le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts s’est rendu, mardi 8 octobre dernier, sur le chantier dudit projet. Sur place, Jean Michel Abimbola a touché du doigt l’évolution des travaux.

LIRE AUSSI:  Résidence de création «Cénacle expérimental»:Quand la liberté inspire les artistes !

Le ministre du Tourisme, de la Culture et des Arts, a effectué une visite mardi dernier sur le chantier de construction du projet ‘‘Réinventer la Cité lacustre de Ganvié’’. En réponse aux multiples interrogations du ministre Jean-Michel Abimbola, l’entrepreneur s’est expliqué sur l’avancée du projet. Selon ses dires, avant la réalisation de la fondation des maisons, il y a eu la pré fabrication des matériaux. Cette étape des travaux a duré plus d’un mois ; ceci, parce qu’il s’agit d’un nouveau modèle de construction, détaille Marcellin Lokossou, responsable de l’entreprise en charge des travaux.
D’autres questions relatives aux caractéristiques et à la résistance des habitations ainsi qu’à la qualité des matériaux utilisés ont été soulevées par le ministre. L’entrepreneur rassure de la qualité de ces matériaux et du produit fini. Mieux, fera-t-il remarquer la présence du maître d’ouvrage et de la mission de contrôle sur le chantier, gage de la réussite. Puisque leur regard critique, à chaque étape de la réalisation des travaux, permettra de perfectionner la qualité des bâtiments.

Des milliers de maisons sur l’eau

Le projet « Réinventer la cité lacustre de Ganvié » est l’un des projets phares du volet tourisme du Programme d’action du gouvernement (Pag). Il ambitionne de réhabiliter Ganvié, de sorte à améliorer les conditions de vie des populations et favoriser le développement d’activités touristiques durables de cette localité. Ainsi, plusieurs milliers de maisons de type F3 et F4 sur pilotis verront le jour, au terme du projet, dans les deux arrondissements de la commune de Sô-Ava.
Le projet prend également en compte la construction d’une route-digue adaptée aux crues entre Akassato et Sô-Ava, l’aménagement de l’embarcadère d’Abomey-Calavi et du marché aux poissons, le raccordement des habitants aux réseaux publics d’eau et d’électricité, la réhabilitation d’espaces collectifs et communautaires comme la Maison de la Francophonie. Il est aussi prévu la préservation de la biodiversité du lac Nokoué à travers une exploitation durable de ses ressources et la promotion d’activités économiques alternatives à la pêche.
Au finish, le projet « Réinventer la cité lacustre de Ganvié » devrait permettre d’améliorer les conditions de vie de 50000 personnes.

LIRE AUSSI:  Soirée gastronomique du festival du nouvel an chinois : De bons mets dégustés en l’honneur du singe