« Novembre numérique » à Cotonou: Pleins feux sur les cultures digitales

Par Claude Urbain PLAGBETO,

  Rubriques: Société |   Commentaires: Aucun| 291 lecteurs


Les cultures numériques sont à l’honneur tout au long du mois de novembre à l’Institut français de Cotonou. Le festival international « Novembre numérique » de l’Institut français coïncide avec la troisième Semaine du numérique (Senum 2019) du ministère du Numérique et de la Digitalisation.

LIRE AUSSI:  Poursuivis pour assassinat (13e dossier): Olivier Zinsou condamné à 10 ans de travaux forcés, François Amoussou acquitté au bénéfice du doute

Porté par les Instituts français dans le monde, le festival international des cultures digitales « Novembre numérique» est à sa troisième édition cette année. L’évènement se déroule simultanément dans plus de quarante pays et soixante villes sur les cinq continents. Autour des rencontres numériques, des concours, des échanges entre entrepreneurs du numérique, des ateliers de création numérique et autres, il met en avant les cultures numériques dans leur diversité. Les manifestations s’adressent aussi bien aux professionnels du numérique qu’aux apprenants (écoliers, élèves, étudiants), promoteurs de start-up, bibliothécaires, documentalistes et autres archivistes.
A Cotonou, l’interaction entre la langue et le numérique est à l’honneur depuis samedi dernier autour du tiers-lieu « Fair’Langue», laboratoire numérique dédié à la formation et au renforcement des compétences linguistiques en français, installé dans les locaux de la médiathèque de l’Institut français. Des forums de démonstration autour des équipements et contenus dudit laboratoire seront animés par les Fablabs (laboratoires de fabrication) du Réseau francophone des Fablabs d’Afrique de l’Ouest (Reffao) lancé l’année dernière.
L’un des temps forts de l’événement sera aussi le festival « Make Africa » visant à permettre aux participants de se former à l’utilisation d’outils de pointe comme l’imprimante 3D et de renforcer la place et les usages du numérique à l’école. Entrepreneurs numériques, acteurs des secteurs économique, éducatif, culturel sont conviés aux tables rondes, sessions de formation et ateliers de démonstrations au menu.
Il est également prévu un atelier de réalisation de jeux vidéo destiné aux jeunes sous la direction de l’Institut français, Epitech et Africa Design School; une compétition dénommée « Coder en français » affirmant le français comme langue de programmation ; une exposition des œuvres de Maksaens Denis, en collaboration avec le photographe Marius Dansou. Organisée en partenariat avec Laboratorio Arts Contemporains dans le cadre de l’acte IV de la Saison II des « Rencontres d’Ici et d’ailleurs», cette exposition qui démarre ce mardi, tisse le lien entre art, culture et numérique.
Par ailleurs, le ministère du Numérique et de la Digitalisation organise, du 12 au 16 novembre, avec le soutien de l’Alliance Smart Africa, la troisième édition de la Semaine du numérique
(Senum 2019) autrefois connue sous la dénomination de « Semaine de l’Internet ». Dans ce cadre, sont organisés à Cotonou et dans d’autres villes du Bénin, des concours d’innovations numériques, notamment dans l’éducation : « Prix spécial Martial Ahyi», dans le domaine des finances et du développement communautaire : « Fintech Challenge», dans le secteur de l’hôtellerie: «L’hôtel le mieux connecté » pour les promoteurs des centres hôteliers, et des start-up portées par des femmes: «Les Amazones du digital ».

LIRE AUSSI:  Fièvre hémorragique à virus Lassa : Le Bénin déclaré en épidémie