La 4e édition de la « Route des pêches à la marche » s’est déroulée le week-end dernier sur une distance de 32 km le long du circuit touristique « La Route des Pêches », de Cotonou à Ouidah. Environ 1500 personnes ont pris part à cette marche au service de l’écotourisme.

Les pratiquants de la marche, les fanatiques du sport d’entretien et des clubs de sport du Togo et du Cameroun ont participé, le week-end dernier, à la 4e édition de la randonnée pédestre dénommée « Route des pêches à la marche ». L’objectif de l’initiative est de  contribuer à la valorisation du circuit touristique « La Route des Pêches » à travers une marche sportive. Partis de la plage Fidjrossè à 6 h, les participants ont rallié  la Porte du Non-Retour de Ouidah à 11h. Dans une ambiance des grands jours, ils se sont soutenus pour atteindre les objectifs fixés par le comité d’organisation. Coordonnateur de l’initiative, Armel Ahouantchédé a rappelé la nécessité d’avoir une pratique sportive constante et régulière.
La grosse attraction de cette édition est dame Nicole Hounkpè, 74 ans. Venue de Grand-Popo, elle a tenu jusqu’au bout du circuit. Commerçante à Hilacondji, la septuagénaire a tenu bon le long des 32 kilomètres. « Je n’ai eu aucune difficulté durant le parcours. Tout va bien »,
a-t-elle expliqué à la fin avant d’inviter ses sœurs à faire comme elle. Malgré son handicap, Sadikou Akanni est arrivé en tête de cette marche. Sourd muet, ce dernier a exprimé sa satisfaction d’avoir pris part à cette marche. Les marcheurs venus du Togo, du Cameroun, de la Centrafrique et du Congo ont également animé cette randonné pédestre.
Heureux d’avoir atteint son objectif, le comité d’organisation entend réitérer cet évènement en 2020. Signalons que l’évènement a été clôturé par un géant concert.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 792 fois