Maurille GNASSOUNOU

L’euphorie qui a suivi la qualification des Ecureuils du Bénin pour les quarts de finale face aux Lions de l’Atlas du Maroc, vendredi 5 juillet dernier, est déjà tombée. Et depuis, l’effectif s’est remis au travail sous la houlette de Michel Dussuyer et des membres de son staff  d’encadrement.

Ils procèdent à la correction des insuffisances constatées lors de leurs précédentes sorties et aux derniers réglages, avant d’affronter les Lions de la Teranga du Sénégal, mercredi 10 juillet prochain, au stade du 10 juin au Caire.
Ainsi, les séances d’entraînement se suivent, mais ne se ressemblent pas. Dans la mise en place de la tactique à appliquer pour arriver à bout de leur prochain adversaire, ils se sont retrouvés hier, lundi 8 juillet dans l’après-midi, au stade Nady Al Sika Al Hadid, celui du club de chemin de fer. Une nouvelle fois, l’heure était à la grande concentration. Conscients de l’enjeu, une place en demi-finale, les joueurs se sont donnés à fond.

Maurille GNASSOUNOU

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 908 fois