Les Ecureuils du Bénin effectuent leur deuxième sortie en Egypte, ce samedi 29 juin, au stade d’Ismaïlia pour le compte des matchs dans le groupe F. Après avoir contraint les Black Stars au partage des points (2-2), ils devront battre les Djurtus de la Guinée-Bissau avec le retour de leur capitaine, Stéphane Sèssègnon, afin de s’assurer d’être au tour suivant.

Le Bénin affronte ce samedi 29 juin, au stade d’Ismaïlia  pour le compte des matchs de la deuxième journée dans le groupe F, la Guinée-Bissau. Les Ecureuils du Bénin vont aborder cette rencontre avec beaucoup plus de sérénité que lors de leur précédente sortie. Le retour de leur métronome Stéphane Sèssègnon pèsera beaucoup dans l’animation offensive du jeu béninois. Le sélectionneur Michel Dussuyer pourra compter sur son maître à jouer. Car,  le capitaine des Ecureuils Stéphane Sèssègnon qui avait écopé de trois matchs de suspension suite à l’accumulation de deux cartons jaune puis d’un carton rouge direct pour avoir manqué de respect à Jackson Pavaza retrouvera ses coéquipiers lors de cette deuxième sortie au pays des Pharaons. Jouer sans Sèssègnon n’a jamais été une partie de plaisir pour le Bénin. Avec un effectif qui affiche complet, les poulains de Michel Dussuyer partent non seulement avec la faveur des pronostics mais également avec une avance psychologique.
Revigorés par le nul (2-2) face aux Black Stars du Ghana, les Ecureuils devront remporter cette partie afin d’espérer prendre l’une des places disponibles pour les huitièmes de finale. De la défense en attaque en passant par le milieu de terrain, le technicien français a plusieurs alternatives pour faire la différence lors de cette rencontre décisive pour les deux formations qui rencontreront à nouveau lors de la troisième journée les deux favoris du groupe. Il apparaît nécessaire de s’assurer une place au tour suivant avant les derniers matchs de poule. Le Bénin qui a gagné tous ses matchs de préparation pourra s’appesantir sur ses expériences des Can 2004, 2008 et 2010 pour se tirer d’affaire face à une formation bissau-guinéenne battue lors de la première journée par le Cameroun.
Éliminée au premier tour en 2017, la Guinée-Bissau n’a jamais rencontré le Bénin en phase finale de Coupe d’Afrique des Nations. Avec un effectif stable depuis deux ans, elle peut encore compter sur sa star Frédéric Mendy, l’attaquant du Vitoria Setubal, auteur de 10 buts en 31 apparitions toutes compétitions confondues. Après une première Can soldée par des performances intéressantes mais vierges de victoires, les hommes de Baciro Candé reviennent pour passer le premier tour avec un effectif qui a gagné en maturité depuis l’expédition gabonaise. Les Ecureuils du Bénin ont perdu seulement trois de leurs 20 derniers matchs et ont enregistré 8 victoires et 9 nuls tandis que les Djurtus totalisent 10 défaites, 5 victoires et 5 nuls. Comme quoi, le Bénin, 88e au classement Fifa,  devra faire preuve d’efficacité pour battre cette modeste équipe, 118e au  Classement Fifa.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1194 fois