Le président de la Confédération africaine de Football (Caf) Ahmad Ahmad a été interpellé ce jeudi 6 juin à Paris, où il séjournait dans le cadre du congrès de la Fifa.

Le patron du football africain est entendu par les services de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclif), pour une affaire liée au contrat rompu unilatéralement par la Caf avec l’équipementier allemand Puma pour s’engager avec la société Technical Steel, basée à La Seyne-sur-Mer. La Fédération internationale de Football Association a pris acte de la situation, ignorant les détails de cette enquête qu’elle n’est donc pas en mesure de commenter. Ch. H

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 578 fois