Le président de Béké Fc de Bembèrèkè, Francis Koto Gbian, n’entend pas prendre les grandes décisions qui engagent l’avenir de son club, sans associer les supporters. En témoignent ses échanges avec eux, jeudi 14 février dernier. Ceux-ci ont porté sur le projet de construction du stade de Bembéréké par le gouvernement et le choix du terrain devant accueillir les prochains matches à domicile du club, au cours des travaux.

Encore quelques mois, et le Béké Fc aura à sa disposition un stade rénové avec une pelouse en gazon synthétique. Mais, ce ne sera pas sans quelques conséquences pour ses matches à domicile du championnat national de football de la Vitalor Ligue 1. C’est le prix qu’il doit payer.
Au cours d’une rencontre avec les supporters, jeudi 14 février dernier à Bembèrèkè, le président du club, Francis Koto Gbian, a manifesté sa joie de voir ce nouveau stade devenir une réalité. Des sentiments que ses interlocuteurs présents ont bien voulu partager avec lui.
En effet, le démarrage des travaux induira le choix d’un nouveau terrain pour les matches à domicile de Béké Fc. Des échanges entre les deux parties en présence, il ressort que le président a déjà mené des démarches dans ce sens. Ainsi, c’est sur le terrain de football de N’Dali que le choix a été porté. Ce qui évitera aux supporters d’effectuer de longues distances.
Déjà, des travaux sont en cours sur le stade de N’Dali. Ceci pour le rendre opérationnel et permettre son homologation par la commission technique de la Fédération béninoise de football.
Par rapport aux efforts consentis par le président et son bureau directeur et les progrès que le club ne cesse de réaliser, les supporters n’ont pas caché leur satisfaction. Leur ambition est de voir leur équipe s’imposer dans la division d’élite du football béninois.
Après Bembèrèkè, Francis Koto Gbian a mis le cap, vendredi 15 février dernier, sur N’Dali où il a rencontré les responsables en charge du football. C’est pour réaffirmer sa volonté de délocaliser les matches à domicile de son club, sur le stade de leur localité. Il leur a demandé de ne pas marchander leur soutien à son club.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 1679 fois