Serein et plein de rêve, l’entraîneur des Buffles du Borgou, Bruno Goudjo Adoula alias Mourinho expose ses ambitions à la tête du célèbre club de la cité des Kobourou. Selon lui, les Buffles du Borgou jouent pour conserver leur titre à l’issue du championnat national de football de ligue 1. « Nous jouons pour le titre et nous œuvrons pour y parvenir » a-t-il déclaré.

Il compte sur ses poulains et les responsables du club pour atteindre ses objectifs. Leader provisoire de la ligue 1 avec 32 points +14, il doit ce résultat au travail et à la capacité managériale du président du club, Laurent Gnansounou. « Il y a un travail sérieux qui se fait en harmonie avec tous les collègues du staff technique et le président du club qui fait beaucoup pour que nous soyons à ce niveau de la ligue 1 », a-t-il confié.
A l’en croire, les Buffles du Borgou préparent chaque rencontre en tenant compte des forces et des faiblesses de l’adversaire. « Sur chaque match, nous apportons la solution de plus en mettant le schéma nécessaire en place », a-t-il expliqué.
Rencontré au lendemain de la victoire de sa formation sur les Panthères de Djougou lors de la 15e journée du championnat d’élite, Bruno Goudjo Adoula pense que ce résultat est dû à la force de caractère et au mental des joueurs comme Nabil Yarou, Moustapha Adéoumi, Julien Agognon, Nasry Orou, Ariel Komi et autres. Pour lui, chaque fois que ces joueurs vont respecter le schéma mis en place, il n’y aura pas de chance pour l’adversaire. « J’ai des joueurs capables d’évoluer dans le système 3-5-2, ce qui empêche les adversaires de nous marquer des buts »,fait-il savoir. Pour lui, cette façon de jouer densifie le milieu de terrain et facilite le travail défensif. « C’est pourquoi nous n’avons encaissé que deux buts depuis l’entame de la compétition », a-t-il indiqué.
Bruno Goudjo Adoula qui a mis le cap depuis lundi 11 février dernier sur les préparatifs de la 16e journée de la compétition, promet l’enfer aux Dragons de l’Ouémé. Pour lui, ce sera un déplacement périlleux pour le club de Mathurin de Chacus président de la Fédération béninoise de football, le week-end prochain au stade municipal de Parakou à plus de 400 km au nord de Cotonou. Il salue la bravoure des Dragons de l’Ouémé qui ont atomisé Upi Onm par le score de 4-0, lors de la journée précédente. « Les Dragons ne pourront pas tenir face à nous le week-end prochain. Ce match sera très difficile pour eux», prévient-il.

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Lu 2102 fois